Que l’hiver fut long ! Mois de mars rime avec le retour des beaux jours et l’envie de rider se fait d’autant plus ressentir. Nos sneakers étant étroitement liées à l’univers du skate, Sneakers Empire vous propose sa sélection des skate shoes les plus stylées. Que ce soit pour envoyer du gros tricks à la Rotonde ou chiller en longboard, il y en aura pour tous les goûts. Cette sélection demeure très personnelle et n’y voyez aucun classement mais les paires iconiques qui ont animé les deux dernières décennies.

Adidas Matchcourt

Peut-être la plus simple mais aussi la plus efficace. Rééditée à de maintes reprises et ayant nourri de nombreuses collaborations adidas skateboarding, la Matchcourt ressort comme un easy pick au sein de notre sélection. Facilement reconnaissable par sa tige en toile et son toe cap en caoutchouc (partie résistante à l’avant du pied garante d’un bonne durabilité), nous retrouvons à la fois des tiges basses et des coupes mid comme sur les éditions Marc Johnson. Mention spéciale à la collab Hardies de 2017, le label du skater New-Yorkais Tyshawn Jones. Nous citerons également la version RX Lo de Daewon Song, dont les plus anciens se souviendront.

Es Muska

Elle n’est autre que la chaussure signature du skateur américain Chad Muska qu’on a longtemps pu apercevoir dans les films du label Shorty’s skateboarding. Sortie en 1997, elle est souvent considérée comme une anomalie dans l’univers du skate pour être la première skate shoes à dépasser les 100$ au sein d’une décennie où le prix moyen fluctuait aux alentours des 70-80$. Au-delà du prix, la Muska est aussi célèbre pour sa « secret pocket », une poche secrète qui se dézippe sous la languette de la chaussure. A quoi cela sert-il me direz-vous ! Eh bien ni plus ni moins que pour y dissimuler son petit pochon de weed ! Ceci en référence à la forte consommation d’herbe de notre ami Chad à l’époque.

Adidas Tyshawn

Membre du crew Fucking Awesome & Supreme, Tyshawn Jones est élu skateur de l’année 2018 par le très sérieux magazine Trasher, autrement dit le ballon d’or de la ride actuelle. La même année, la division skateboarding d’Adidas lui rend hommage en sortant un modèle signature à son nom. Un nouveau design semi-montant inspiré d’une esthétique issue du basketball, complété par une toebox renforcée de technologie Adituff et une semelle vulcanisée en EVA. Confortable et très propre !

Nike Dunk SB

Comment ne pas la citer, probablement la plus iconique et tout droit issue de la divison skateboarding de chez Nike. En 1997, la marque au swoosh démarre la production de sa propre ligne dédiée au skateboard mais peine à faire sa place auprès des skate shops, n’étant pas considérée comme une marque de référence dans le milieu à l’instar des DC shoes, Es ou encore Vans. C’est en 2005 que Nike introduit la marque SB en sortant son modèle Dunk low, toujours doté d’une technologie « Zoom air » mais dans un ADN qui colle mieux aux styles de l’univers skateboard. La paire sera par la suite rendue célèbre grâce à des collaborations avec des skateurs de renoms tel que Paul Rodriguez en 2005, Eric Koston en 2009 arraché aux mains de Lakai ou encore Sean Malto en 2012 alors récent vainqueur de la street league. Mention spéciale pour deux itérations qui nous ont particulièrement marqués, la Dunk Low Pro SB Diamond en collab avec le joaillier Tiffany et la Dunk SB High MF Doom en référence au (récent) défunt rappeur et producteur britannique.. La belle époque !

Adidas Superstar

Si à l’origine, cette sneaker a été créée pour la pratique du basket-ball, la scène skate des années 90 se l’est vite appropriée comme une de leur skate-shoe fétiche. En particulier grâce à son shelltoe en caoutchouc (coquille recouvrant les orteils) et son cuir qui rendait la paire robuste et durable pour la pratique du skate. Plusieurs itérations rendront hommages à des pro-skateurs de l’époque tel que Kareem Campbell, Richard Angelides ou encore Joey Bast. Néanmoins, notre modèle préféré nous mène vers des inspirations plus récentes avec la Blondey 80S. Co-dessinée par l’artiste anglais Blondey Mc Coy, accessoirement ancien skateur du team Palace et Supreme, la paire surprend par sa semelle en gomme surmontée d’une tige en PVC transparent. Ceci offre d’innombrables opportunités de matching en jouant sur la couleurs des chaussettes, on adore forcément !

Vans Era Checkerboard

Un modèle que tout le monde ou presque reconnaitra de par son style si singulier. Pour l’anecdote, c’est en 1966 que Paul Van Doren ouvre les portes de la Van Doren Rubber Company, autrement dit Vans. Le célèbre imprimé à damier apparaîtra environ dix ans plus tard, lors de la conception de la paire Vans style #48, aujourd’hui connu sous le nom de Slip-On ou Era. Steve Van Doren, le fils de Paul, avait remarqué que les skateurs customisaient leurs semelles (blanche l’époque) de façon à créer un effet damier. Paul décide alors d’imprimer le damier sur la toile des Era pour le succès qu’on lui connaitra par la suite.

DC Stevie Williams

Le modèle signature du skateur de Philly, mister Stevie Williams, créateur de la marque Dirty Ghetto Kids, emprunte des codes à cheval entre le basketball et le street-skateboard. Assez rare pour être souligné, elle se donne la particularité de pouvoir convenir pour la pratique de ces deux disciplines, si tant est que DC n’est absolument pas une marque spécialisée dans le basketball. Rééditée en 2019, les équipes DC se sont associé à la marque de streetwear de Los Angeles ROKIT aka « Real Ones Know It’s True » pour une version remise aux goûts du jour du pro modèle sortie 20 ans plus tôt. Les vrais OG savent !

Vans Half Cab

Ce modèle iconique marquera l’apparition de la tige mid au début des années 90, dans un monde qui opposait alors deux écoles. Les low (chaussures basses) d’un côté et les high (chaussures montantes) de l’autre ; chacune ayant ses avantages et ses inconvénients. Respectivement les coups de planche dans les chevilles pour les premières et le manque de liberté dans les mouvements pour les secondes. Pour pallier à ce problème, les skateurs de l’époque trouvèrent une solution qui révolutionnera le monde de la pompe : couper le col de leurs chaussures high  (souvent des shoes de basket-ball) et recouvrir la couture de duct-tape , laissant la cheville recouverte. La tige mid (mi-montante) est alors née. Suite à l’ampleur du phénomène, en 1992, Steve Caballero alors sponsorisé par Vans soumet l’idée à la marque de créer une chaussure basée sur le modèle high mais déjà coupée : la Half Cab ensuite renommée Cab’ par la communauté skate. Visionnaire tonton Cab’ !

Nike Air Jordan I

Vous ne vous attendiez certainement pas à entendre parler d’elle ici, et bien si, elle est partout ! Si l’héritage de la Air Jordan I sur les parquets et dans la culture Basket-ball est indéniable, cette dernière ne s’attendait pas à s’installer de manière plus involontaire au sein de la culture skate. Avec sa tige haute, ses combinaisons de couleurs et son épaisseur, elle fut très largement plébiscité par les skateurs des années 80 en plus d’être particulièrement abordable pour l’époque. C’est dans un clip vidéo de Lance Mountain en 1987 que la AJ1 a achevé sa conquête pour véritablement rentrer dans le sacro-saint de la culture SB.

Bonus – Louis Vuitton Lucien Clarke

Pour terminer notre sélection sur une touche fantaisiste, arrêtons-nous sur l’évènement 2020 de la sphère skatewear. Pour la première fois de son histoire, la maison Louis Vuitton a signé un skateur dans ses rangs, le jeune britanique Lucien Clarke du team Palace. C’est vraisemblablement Virgil Abloh, directeur artistique de la maison, qui est à l’origine de ce deal, comptant bien continuer de repousser les limites entre le streetwear et la haute couture. La nouvelle a été relayée au travers d’une publicité dans le magazine Thrasher où l’on peut voir Lucien rocker un ensemble en denim agrémenté du célèbre monogramme, ainsi que de ce qui s’annonce comme la skate shoe la plus chère de l’histoire. Qui skate avec une pompe à 900€ sérieusement ?

 

Vous êtes désormais prêt pour dégainer vos plus belles paires et éclabousser Strasbourg de tout votre style. Mais attention à vous, les pizzas sur les genoux arrivent plus vite qu’on ne le croit ! Je termine par une dédicace très spéciale à notre ami Patrick Tran, aka la bible du skateboard chez SE, pour ses conseils précieux et l’aide apportée à la construction de cette sélection qui, nous espérons, vous aura plus.

Valentin SCHMITT
Pour Sneakers Empire

 

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil,

cliquez ici !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.