Les temps changent chantait MC Solaar. À mon époque, il n’y avait que les garçons qui se devaient d’avoir une nouvelle paire de baskets aux pieds à la rentrée. Elles devaient d’ailleurs durer toute l’année. Aujourd’hui, fille ou garçon, la jolie paire de sneakers neuve est une obligation. Il y a toujours celles et ceux qui veulent sortir du lot et les autres qui ne jurent que par le modèle que tout le monde porte. Cette rentrée encore, celle qui remporte un maximum de suffrages est la Nike Air Force One, si possible dans sa robe blanche immaculée. Ce modèle aura traversé deux, voire trois générations. Le grand-père, le père et…la fille, tous en Air Force One. Car cette paire se retrouvent autant aux pieds des filles que des garçons, un véritable modèle unisexe !

Le grand-père raconte que la Nike Air Force One est née en 1982 sous la forme d’une chaussure de basket-ball montante dans laquelle son designer Bruce Kilgore met de l’air pour la première fois. Elle tient son nom de celui du fameux avion du président des Etats-Unis que l’on retrouve en arrière-plan de la première publicité mettant en scènes plusieurs basketteurs NBA en tenue de…cosmonaute ! Papy dit aussi qu’elle n’existerait plus si la ville de Baltimore aux USA n’avait pas résisté. Ce sont des magasins de cette ville qui s’allient pour faire produire à nouveau ce modèle disparu du catalogue de Nike remplacée par la Nike Air Force 2 en 1986. Le père ajoute qu’elle est un des modèles les plus vendus de l’histoire des sneakers, rien qu’en 2005, il s’en vend 12 millions dans le monde ! Il faut dire qu’on ne compte plus les couleurs, les versions, les collaborations… et les contrefaçons pour cette paire dont parle aussi le fils comme celle portée par les plus grands rappeurs américains.


Aux côtés de la AF1, Nike se taille encore la part du lion avec des Nike Air ceci et Air cela. Mais rarement sont hégémonie n’aura été autant contestée. Puma est LA marque chaude du moment. Son modèle RS-X plait lui aussi autant aux filles qu’aux garçons, il parait même qu’on ne voit qu’elle à Marseille. Il y a toujours eu des régionalismes dans la mode des baskets, espérons que cela continue. New-Balance, Asics, adidas, Reebok, Vans, Lacoste…il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses. Hummel, la marque danoise aux accents alsaciens (son siège est à Illkirch) fait une belle entrée dans certains magasins. On raconte que la Air Jordan 1 s’essouffle il faut dire que la recette s’est déclinée à toutes les sauces depuis déjà 3 ou 4 ans.

Il y a toujours un nouveau ou une nouvelle dans la classe à la rentrée. Cette année, elle s’appelle écologie, il s’appelle développement durable. Quasiment toutes les marques servent cette nouvelle soupe, chacun à leur manière. Nike nous dit « ce sont des déchets » avec son slogan qui reste en anglais pour faire plus joli « this is trash ». Adidas écrit directement sur ses chaussures, et toujours en anglais, qu’elles ne suffiront pas à sauver la planète…sans blague !  Elles ne sauveront sans doute pas la planète mais peut-être aideront elles les étudiants français à mieux maîtriser la langue de Shakespeare et à savoir traduire la nouvelle star de la classe « greenwashing » ! L’industrie de l’habillement reste la deuxième la plus polluante dans le monde.

La prise de recul est donc nécessaire. Il faut alors saluer l’apparition du second degré dans ce monde des sneakers en la personne de @temalapaire , le compte Instagram qu’il faut suivre d’urgence. Il se moque de tout et de tout le monde et ce sont près de 30 000 personnes qui rient grâce à lui chaque jour en à peine 8 mois d’existence. On ne sait pas qui se cache derrière ces publications mais comptez sur Sneakers EMPIRE pour mener l’enquête !

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

lacoste tn fRRRR c’est son quotidien au boss 🦈🐊

Une publication partagée par TÉMA LA PAIRE 🔮🔮🔮 (@temalapaire) le

On vous en dira peut-être plus le mois prochain à moins qu’on vous raconte le lien très fort qui existe entre sneakers et hip-hop ! Peace !

 

Samuel Mantelet pour Sneakers EMPIRE

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.