C’est à deux pas de la gare, au bout de la rue Thiergarten et au fond d’une cour aux vieux pavés et ornée de plantes, que la Galerie No Smoking pointe le bout de son nez.  Installée au rez-de-chaussée d’un vieil immeuble, elle attire les curieux Strasbourgeois, ceux –un minimum– concernés par l’art. Née il y a plus dix ans, cette galerie reste pourtant méconnue de certains locaux, l’occasion pour nous de vous la faire découvrir sans plus tarder.

KEZAQUOI ?


Lieu d’échanges et de rencontres autour de l’art contemporain, la Galerie No-Smoking veut promouvoir la création artistique contemporaine à échelles locale voire internationale. Là-bas, l’art n’y est pas seulement destiné à être vu mais il se doit d’être vécu et partagé entre les artistes et leur public. Avant, cette galerie enchaînait les expositions, mais après s’être confrontée à un désintéressement, elle préfère n’en proposer que trois-quatre par an : privilégier la qualité à la quantité. Le reste du temps, des fonds d’œuvres sont exposés, un stock qui vient d’anciennes expositions, mais aussi de dons ou même de la collection personnelle du gérant.
Véritable grand espace amovible d’une centaine de mètres carrés, ce lieu chaleureux est polyvalent : il accueille également des concerts, des soirées, des moments de poésie sonore, des réunions politiques et j’en passe.

KEZACOZE ?


A la Galerie No-Smoking, c’est comme à la maison : il y a une âme et il y a de la vie. Elle fascine et continue d’attirer les gens, ravis que ce genre de lieu existe encore, ces endroits consacrés exclusivement à l’art, à l’art pour l’art et non pour faire du business. Effectivement, cette galerie veut donner la chance aux jeunes artistes, en occultant le côté commercial. Là-bas, l’art est dans toutes les bouches et à toutes les portes, et de façon très éclectique même si, avec le temps, elle tend à se spécialiser pour faire son trou.  Mais peu importe l’art choisi, il faut que les œuvres continuent de parler, de déranger et d’éduquer.

KEZAQUI ?


Quand l’on se questionne sur l’équipe de la galerie, on y fait vite le tour : elle est très restreinte, avec 2-3 personnes qui gravitent autour de Bertrand Rhinn, le président de l’association : c’est lui qui monte la programmation et qui donne de son temps bénévolement. Et puis, pendant les expositions, l’équipe est aidée ponctuellement par des stagiaires et bénévoles.
Côté artistes, ils viennent dossiers sous le bras et il reste à Bertrand de choisir quel projet convient le mieux à sa galerie. Et ça fonctionne souvent au coup de cœur : un fort engouement pour le projet porté, c’est 80% de la décision !

Adresse : 19 rue Thiergarten 67000 Strasbourg
FB : Galerie no smoking
www.galerie-nosmoking.fr.cr

Charlotte Baechler
Crédit photos : Bartosch Salmanski

 

 
L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil,

cliquez ici !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.