© Bartosch Salmanski

Pour illustrer la couverture du magazine du mois de mai c’est Alexiane Magnin qui nous fait le plaisir d’y poser ses crayons. Illustratrice passionnée de maisons (vous le découvrirez en lisant ces lignes), elle nous raconte son parcours, sa manière de travailler et nous parle aussi de ses aspirations dans cette interview.

Alexiane Magnin Coze Mag
Couverture de Coze Magazine #98 par Alexiane Magnin

La couv’ vue par l’artiste : J’ai décidé d’illustrer une scène printanière avec des gens dans un parc qui profitent du beau temps. Et même si cette année on sera peut-être confiné à la maison, c’est toujours un moment de joie et un mois que j’aime beaucoup. Notamment pour les fraises, pour le muguet, mais pour moi c’est aussi très important au niveau des droits sociaux et salariaux car c’est le mois de la journée internationale des travailleurs ! J’espère que ça va vous plaire !
Retrouvez nos couvertures en vente sur notre boutique en ligne par ici

Bonjour Alexiane, qui es-tu ?

Je m’appelle Alexiane, je suis strasbourgeoise depuis 3 ans maintenant. Je suis d’origine bourguignonne, de Nevers, au milieu de la diagonale du vide, mais c’est très sympa ! Je suis illustratrice et graphiste, je vends mes illustrations et je fais aussi des projets pour des clients. J’aime bien manger, dormir, boire des bières avec des copains, voyager et je suis sympa !

Quel a été ton parcours pour devenir illustratrice ?

Je dessine depuis petite. C’est comme un réflexe, quand je m’ennuie, je dessine sur les serviettes au restaurant, je dessinais sur les bords des cahiers à l’école, tout le temps. Je vois ça comme un moyen de garder des souvenirs, de documenter ce qu’il y a et ce qu’il se passe autour de moi. Ma mère est institutrice, aussi j’ai toujours baigné dans les livres depuis enfant et dans un univers artistique de manière générale. Je crois que je veux être illustratrice depuis l’âge de 8ans.

Côté études, j’ai fait une seconde générale puis je me suis dirigée vers la section arts appliqués de mon lycée. Ensuite je suis allée à Paris, pour faire un BTS en design graphique à l’école Duperré, c’était cool ! Et puis je suis partie à Nantes, j’y ai lancé ma boutique en ligne. J’ai ensuite fait une licence pro en graphisme et éditions à Chaumont. Puis avec des copains, on s’est demandé où est-ce qu’on pourrait aller et c’est Strasbourg qui est ressortie ! Ca avait l’air cool, la ville a une taille idéale pour se déplacer à pied ou à vélo, il y a les Vosges à côté… La carte postale imaginée a atteint mes attentes ! Les bâtiments et l’architecture de la ville sont assez géniaux pour le dessin ! Et puis au fur et à mesure il y a le réseau d’amis qui se fait, on fait aussi des projets professionnels entre amis, Strasbourg est aussi très riche culturellement.

Peux-tu nous parler de la manière dont tu travailles ? Quels sont les médiums que tu utilises ?

Alexiane Magnin

J’aime le papier, tout ce qui a attrait au papier

Je commence toujours par dessiner à la main même quand le format final est numérique. Je dessine beaucoup ce qu’il y a autour de moi dans des carnets, au stylo ou au crayon. De manière générale mes illustrations ou les commandes que je réalise sont des plantes ou des maisons. J’ai une sérieuse obsession pour les maisons ! Je n’ai jamais compté le nombre de maisons que j’ai dans mes carnets mais j’en ai beaucoup ! J’adore les maisons, ce sont des traits, plein de petits traits qui mis bout à bout forment la maison, c’est simple, agréable, et régulier à dessiner !

J’ai une obsession pour les maisons

Je dessine beaucoup les villes dans lesquelles je suis, ou dans lesquelles j’ai vécu. Comme j’ai déjà habité dans plusieurs villes, et avec les voyages, ça fait déjà beaucoup de maisons ! Quand j’étais à Paris je dessinais beaucoup les gens dans le métro, je crayonne vraiment ce qui m’entoure, mon entourage, l’architecture, les plantes ! Ensuite, une fois que j’ai fait le dessin à la main, je le numérise, puis le colorise avec photoshop, j’aime bien travailler par zone de couleur. A la main je fais beaucoup de noir et blanc, la couleur est souvent faite à l’ordinateur.

Je fais aussi de la gravure, des linogravures ou des eaux fortes. Dernièrement je me suis mise au cyanotype, c’est un procédé photographique par lequel on obtient un tirage bleu, et que l’on peut faire chez soi, avec la lumière du soleil. Dernièrement, j’ai aussi fait du kirigami avec l’une de mes deux sœurs : je dessine et elle découpe !

Quels sont tes projets favoris ?

Quand j’étais encore à l’école, il y a un projet que j’ai beaucoup aimé faire. Il s’agit d’une BD de 52 pages. J’ai illustré la nouvelle Matin brun de Franck Pavloff. C’est un petit texte qui raconte la montée d’un état totalitaire. J’avais illustré ce récit à l’encre de chine et au brou de noix, en noir et brun en écho au livre. J’en avais fait cinq exemplaires que j’avais relié moi-même.

Quel serait le projet de tes rêves ?

Mes objectifs de vie seraient de vivre de l’illustration, de continuer à vendre mes dessins et de faire des commandes. J’aime bien les commandes sur mesure. Mais le projet de mes rêves serait sans doute de dessiner une BD et de l’éditer, ce serait ça mon but ultime je pense. J’aime bien aussi faire des illustrations pour des magazines et pour des clients divers. J’ai travaillé par exemple avec Bendorf et j’ai aussi réalisé des dessins pour un kit menstruel distribué par le CROUS de Strasbourg. J’aime bien que mes visuels soient déclinés sur plusieurs supports. Après j’aimerais aussi faire des projets un peu plus engagés, sur des sujets qui me touchent, pour faire passer des messages et travailler sur des projets locaux avec des petites entreprises, agences, restaurants, des magazines ou dans le secteur culturel.

Si tu devais présenter ton univers, quels mots utiliserais-tu ?

Je dirais sympa ! J’ai pas envie de dire mignon parce que je ne veux pas faire des trucs mignons, alors sympa ou joyeux !

Alexiane Magnin

Quels sont tes projets à venir ?

Je pense à un projet que l’on aimerait faire avec ma sœur Violaine, j’aimerais créer des motifs pour tissu qu’elle pourrait ensuite coudre en objets textiles. J’adore faire un dessin ou un motif qui prend ensuite vie.

J’aimerais bien aussi m’essayer au graffiti ou faire une grande fresque murale ! En ce moment avec ma maman on travaille aussi sur un projet autour de la justice restaurative. C’est un concept dans lequel une victime rencontre une personne qui a commis le méfait que la première personne a subi. Mes parents ont vécu un cambriolage et ma mère a ensuite rencontré quelqu’un qui en avait commis un, ça a été une expérience très marquante pour elle ! Ma mère écrit un texte autour de ça et moi je réalise les illustrations, on cherchera à l’éditer ensuite !

Avec une amie on a aussi le projet depuis un moment de réaliser une BD sur les héroïnes de la mythologie.

Je continue aussi à faire des eaux fortes, je travaille en ce moment sur une série de gravures sur Strasbourg et l’Alsace à partir de photographies ! J’ai ce projet sur Strasbourg que je souhaite étendre aux villes que j’ai déjà visité !

Ensuite je travaille toujours avec des clients particuliers pour lesquels je dessine leurs maisons ou leurs appartements.

Alexiane Magnin

Où peut-on trouver ton travail ? 

Sur Etsy, en y cherchant alexianemagnin, au Générateur à Strasbourg ou sur commande ! Je serais d’ailleurs ravie de réaliser vos maisons ! 

Questions du tac au tac

La chose la plus réconfortante en ce moment ? Le soleil ! (même si j’aime aussi la pluie)
Une musique pour se motiver ? Jeans on de David Dundas
Ton lieu préféré en Alsace ? Dans les vignes en balade !
L’endroit que tu as hâte de retrouver ? La Solidarité et le restaurant Utopie aussi !
Ton livre préféré ? Les mêmes depuis 15 ans : La tempête de Claude Ponti et Angelot du lac d’Yvan Pommaux

https://www.instagram.com/alexianemagnin/?hl=fr
https://www.etsy.com/fr/shop/alexianemagnin

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.