Fiche d’identité :
Emmanuelle MONTEIRO
Age : 33 ans
Spécialité : tattoo
Dans ton casque : Pantera, Electric Wizard, Anika, Best Coast, Baroness
QG en Alsace : La Mandragore, Les Frères Berthom, le Mudd
Site web : page Facebook, Black Craft Tattoo

Au vu du Tattoo World Strasbourg qui approche, et en bon partenaire qui se respecte, il valait de soi de choisir un artiste tatoueur pour cette couverture du mois d’avril. Qui plus est, on a opté pour une brillante tatoueuse basée chez Lucky Electric, boutique à deux pas de la Place Saint-Étienne. Et on a misé sur le bon cheval pour embellir ce numéro de Coze, la preuve en images ! Des couleurs, des dessins traditionnels en tous genres et des aiguilles, voilà la recette miracle de ce jeune espoir du tattoo en devenir…

 

Capture d’écran 2015-07-02 à 14.41.23

La belle Emmanuelle a toujours aimé dessiner. Ce n’est certes pas quelque chose qui s’est imposé tout naturellement à elle, mais elle a toujours vécu dans l’ambiance des tatouages, notamment avec ses oncles qui arboraient quelques tatouages souvenirs de l’armée. C’est dès la majorité qu’elle s’est dit qu’elle a envie d’en faire son métier, mais les choses de la vie ont fait qu’elle s’y est réellement mise qu’à partir de la trentaine. Explications.

Après deux BTS manqués, « ce n’est pas que je détestais l’école, juste que je préférais dessiner dans les marges des cahiers » nous glisse-t-elle, Manue – comme on aime la surnommer – travaille en intérim ici et là, avec sans cesse cette idée de tatouer qui lui trotte dans la tête. Et c’est grâce à des amis interposés, des gens qui ont cru en elle, et surtout la confiance aveugle de son mentor Leanka, qu’elle s’installe enfin dans la boutique, il y a maintenant quatre bonnes années. Un parcours atypique qui nous prouve bien que l’envie fait le destin !

Black Craft Tattoo

Emmanuelle de son prénom, c’est presque une évidence de se surnommer Manue. Mais alors, Black Craft Tattoo, c’est qui ? En fait, chez Lucky Electric, cette boutique rue des Pucelles, chaque employé est indépendant. Et Emmanuelle a donc choisi Black Craft Tattoo comme nom de sa propre petite boîte ! Simple comme bonjour, on vous avait prévenu.

Son travail

Artiste à temps complet, Manue a la chance de vivre de sa passion. Tatoueuse de métier, elle en fait son gagne-pain depuis plus de deux ans maintenant, grâce à des clients fidèles, et d’autres de passage. Elle nous livre d’ailleurs que sa clientèle est très hétéroclite, entre les jeunes qui n’en sont qu’à leur premier tattoo et demandent des motifs ornementaux assez simples, et des personnes plus âgées qui s’attaquent à des pièces plus mûres. « J’en ai même jusqu’à 60 ans ! » précise-t-elle, le sourire aux lèvres.

Côté inspirations, Manue est influencée par le tattoo traditionnel, composé d’imageries très riches, mais aussi par des grands noms du tatouage, comme Alix Ge, Kim Anh et plus internationalement

Claudia de Sabe et Emily Rose Murray. On n’oublie pas de citer quelques garçons au style un peu moins doux, comme Paul Dobleman ou encore Joe Ellis. Liste non-exhaustive !

Véritable petit oiseau de nuit, Emmanuelle adore travailler au calme, dans son petit cocon « musique-bougies-encens ». Mais avec ses longues journées à la boutique, notre artiste du mois a du mal à suivre avec son travail personnel, à notre plus grand regret.

On se rappelle notamment son exposition personnelle à La Mandragore où elle a montré des dessins à l’esthétisme travaillé, avec des motifs floraux, assez symboliques dans les tatouages, d’ailleurs. On se souvient également de l’exposition commune à La Maison Bleue pendant près de trois semaines en octobre dernier, sur le thème mystique, aux accents gitans et( de) bonnes aventures.

Ses actualités

Comme prévu, on pourra retrouver Manue sur son stand (une grande première!) à la Convention du tattoo, organisé par le perceur Stéphane, du 24 au 26 avril prochain à la Coop Port du Rhin. Véritable événement dans le milieu, il fêtera ainsi sa troisième édition avec toujours plus d’artistes, de pays, de cultures et de styles représentés. Petite précision, notre jeune artiste pense y travailler en « walk-in », concept qui propose des planches flashs, une sorte de catalogue de tatouages assez chargés de symboliques, qui tirent leurs origines de la culture américaine. On a hâte d’y être !

Autre événement, Emmanuelle sera aussi présente au l’Elsass Rock and Live, Festival de musique reconnu rock’n’roll avec son show burlesque. Événement prévu le 30 et 31 mai prochain, à Colmar !

Jamais deux sans trois, on retrouve notre artiste du mois en fin d’année, pour la réédition de l’exposition d’octobre dernier. Cette fois-çi, la boutique prend le soin d’inviter d’autres artistes tatoueurs, mais aussi des illustrateurs et des peintres en tous genres. Le thème n’est pas encore connu, mais les dates, elles, sont sûres. On se donne tous rendez-vous du 16 au 31 octobre prochain, à vos agendas !

Capture d’écran 2015-07-02 à 14.41.09

 

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.