CHRISTELLE HUNOT
LA BOBINE

FRANCE

Avec sa poétique du corps et ses compositions textiles, la plasticienne et metteuse en scène Christelle Hunot déploie une installation immersive ponctuée de performances. Au milieu de dessins, sculptures, reliques et broderies, des mannequins et des costumes sont portés par des structures autour desquelles chacun déambule librement. L’espace intime mais néanmoins partagé du plateau est une immersion au cœur d’un sujet fort : la maltraitance des enfants. S’inspirant esthétiquement de la culture vernaculaire de masques et de costumes japonais, une danseuse-interprète donne corps à des divinités protectrices de l’enfance. Leur disposition spatiale marque la différence entre la mémoire, la présence de la maltraitance et le chemin de résilience. À l’instar d’un abécédaire brodé sur des livres-textiles, de kimonos peints ou de sculptures organiques, le spectateur est invité, entre contemplation et interaction, à explorer cette installation. Elle fait surgir des émotions et aborde la réconciliation. Ce temps de visite pousse le public à une expérience esthétique : d’une découverte par le toucher, il est invité à un espace de pratique, d’action, de réaction et de mouvement. Il trouve, pas à pas, sa place dans cet univers étranger, devenant acteur des visions qui lui proposées.

La Bobine s’est installée au cœur de l’association bob théâtre en 2012 et développe des projets pour tout public dès la petite enfance. Elle s’attache à créer des espaces du sensible, de partage où la créativité et la circulation sont convoquées. Plasticienne du textile et metteuse en scène, Christelle Hunot met en volume, brode, coud, noue, tord, assemble et sculpte le textile. Dès son premier projet, elle a développé un univers personnel autour de tableaux, sous forme de livre ouvert, travail de scénographie par la mise en espace des œuvres. On y retrouve un personnage récurrent, Blanche, une petite fille qui, à travers ses paysages imaginaires, se reconstruit suite à un accident. Le corps, son réveil, le sommeil, la résilience, la renaissance peuplent ses propositions. La mémoire, l’intimité, le lieu d’habitation et le paysage sont questionnés au travers d’œuvres plastiques vivantes. Elle a présenté au TJP Sous les yeux de mon père, Petite mélodie pour corps cassé et Sous un ciel bleu sans nuage.

mercredi 15 janvier de 15h00 à 16h20
TJP / Grande Scène - Strasbourg
prix : 19€
L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.