Douze ans seulement les séparent et presque tout les rapproche. Même nomenclature inhabituelle, même tonalité, mêmes dimensions théâtrales. Ces quintettes écrits par deux compositeurs trentenaires sont unis par un esprit commun. Lorsque le Quintette pour piano et vents de Mozart est créé en 1784 au Théâtre de la Cour nationale impériale et royale de Vienne, il écrit à son père Leopold : « Je considère moi-même que c’est ce que j’ai écrit de meilleur dans ma vie ». Le public ne s’y trompe pas et réserve un chaleureux accueil à ce chef-d’œuvre de délicatesse. Ce n’est pas un hasard si Beethoven, quatre ans après la mort de celui qu’il admirait tant, écrit à son tour un quintette. Son quintette se distingue par une partie de piano affirmée et une belle énergie. Tendons l’oreille… Dans l’Andante cantabile, on perçoit une allusion à un air chanté par Zerline dans l’opéra Don Giovanni. Peut-on imaginer plus belle marque de respect de la part de celui qui a encore un long chemin à parcourir ?

Gratuit sur inscription, dans la limite des places disponibles

Programme

Wolfgang Amadeus Mozart
Quintette pour piano et vents en mi bémol majeur

Ludwig van Beethoven
Quintette pour piano et vents en mi bémol majeur

 

dimanche 03 avril de 16h00 à 17h00
Eglise Saint Georges - Schirmeck
Gratuit
L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.