Le musée met à l’honneur un aspect inédit et peu étudié de l’oeuvre de Tomi Ungerer : la photographie.

L’exposition montre pour la première fois le rapport intime et méconnu que le dessinateur a entretenu avec ce médium à partir de l’important fonds de photographies, de négatifs et d’ektachromes issu de ses collections personnelles et conservé au musée. L’artiste s’y est intéressé dès les années 1960 et l’a utilisé à des fins différentes, mais toujours complémentaires. La photographie lui a servi de base documentaire pour la réalisation de ses dessins, comme le montrent ceux de sa période canadienne dans Slow Agony (1983) et Far Out Isn’t Far Enough (1983). Il l’a aussi expérimentée comme une oeuvre à part entière, publiée en tant que telle dans Photographies 1960-1990, où se confrontent réalisme et absurdité. Très rapidement, il l’a intégrée dans son oeuvre graphique. Elle se retrouve associée au dessin pour des réalisations publicitaires et des dessins d’humour et de satire, comme dans les illustrations de Horrible (1960) et de Clic-Clac (1989), inspirées du surréalisme, ou encore assemblée en photomontages, comme dans la série sur le ghetto de Varsovie (2008-2009). Le parcours permet de découvrir environ 150 oeuvres de Tomi Ungerer qui s’échelonnent de la fin des années 1950 jusqu’aux années 2010.

Cette exposition bénéficie du soutien exceptionnel de l’Eurométropole de Strasbourg.

mercredi 11 mars de 10h00 à 18h00
Musée Tomi Ungerer - Strasbourg
prix : 6,50€
L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.