Nouvelle production de l’Opéra national du Rhin.

Ballet fantastique en deux actes.
Musique d’Adolphe Adam.
Créé à l’Académie Royale de Musique de Paris le 28 juin 1841.
Avec des musiques additionnelles de Louise Farrenc.

Peut-on danser à en mourir ? Giselle, elle, ne le croit pas et passe ses journées à danser. Elle danse quand elle est heureuse. Elle danse quand elle est triste. Elle danse pour célébrer l’amour qu’elle porte au jeune et beau Loys. Mais lorsqu’elle découvre que celui-ci s’appelle en réalité Albrecht et qu’il est déjà lié à une autre femme, elle sombre dans la folie avant de rendre son dernier souffle. La nuit suivante, son esprit est rappelé d’entre les morts par Myrtha, à la tête de la bande des Willis. Trahies par leurs amants et décédées avant d’avoir vécu leur vie de femme, ces ombres inquiétantes se vengent en entraînant les hommes qu’elles rencontrent dans une danse mortelle…
Créée à Paris en 1841 d’après un livret de Jules-Henri Vernoy de Saint-Georges et Théophile Gautier, Giselle est devenue au fil des décennies un classique incontournable du répertoire romantique chorégraphié par des maîtres de légende. Martin Chaix en propose pour le Ballet de l’Opéra national du Rhin une relecture résolument contemporaine, en prise avec des problématiques actuelles. Exit tutus, robes de mariée et chaumières en carton-pâte : les personnages de cette Giselle féministe dansent en perfecto et smoking dans un univers urbain, mais toujours avec la même passion sur des musiques d’Adolphe Adam et de sa contemporaine Louise Farrenc.

jeudi 26 janvier de 20h00 à 22h00
Théâtre de la Sinne - Mulhouse
prix : 68€
L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.