Le metteur en scène allemand Frank Castorf, avec des actrices et acteurs français, dont Jeanne Balibar, fait dialoguer Bajazet de Racine avec les œuvres d’Antonin Artaud. Roxane et Atalide se disputent l’amour de Bajazet, les conspirations politiques et amoureuses s’imbriquent jusqu’à rendre le doute et la suspicion omniprésents. Que produit la parole sur le corps, sur l’esprit ? Quel bouleversement profond ? Cette puissance de la parole, du souffle vital, est aussi ce qui hante Artaud, dans son œuvre comme dans sa vie. Ici, les êtres humains − acteur·rice·s/personnages −, sont suivi·e·s par une caméra dans l’explosion de leur intimité. Tout se mêle : la passion amoureuse et les enjeux de pouvoir, leur bouffonnerie et la nécessité de « ramener au théâtre la notion d’une vie passionnée et convulsive » comme le voulait Artaud.

Le metteur en scène Frank Castorf a dirigé la Volksbühne à Berlin de 1992 à 2017. Célèbre pour sa direction d’acteur·rice·s, il a été l’un des tous premiers à utiliser la vidéo, le jeu filmé en direct, comme un puissant outil pour aller capter au plus près les émotions, les failles. Cherchant à révéler les arrière-plans des enjeux dramaturgiques, il met en relation des écritures – ici, Racine et Artaud. Avec l’actrice Jeanne Balibar, il a créé plusieurs spectacles dont, en français, en 2012, La Dame aux camélias à L’Odéon-Théâtre de l’Europe – dans lequel jouaient également Jean-Damien Barbin et Claire Sermonne.

 

dimanche 10 avril de 19h00 à 23h00
Théâtre National de Strasbourg (TNS) - Strasbourg
prix : €
L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.