mise en scène et écriture Alice Laloy

avec Philippe Berodot (distribution en cours)

collaboration à l’écriture Emmanuelle Destremau – scénographie Jane Joyet – costumes Oria Steenkiste – accessoires Benjamin Hautin

Foutue tendresse

Et si on changeait la figure attendue de la tendresse ? Si on distribuait au pitbull le rôle de la danseuse ? À poilsest un spectacle tendre comme un tatouage qui se termine par « forever », un spectacle doux et sucré comme le houblon, soyeux comme le poil quand il invite à la caresse.

Voici sur le plateau trois roadies, grands et cloutés, dans un grand espace vide. À coups de gros bras poilus, d’accent parigot, de riff de guitare électrique, naît l’improbable rencontre entre les spectateurs et les transporteurs. Celle-ci devient le prétexte à la fabrication in situ d’une « poilosphère » qui nous englobera tous dans un même cocon. Alice Laloy : « J’observe que l’adulte au contact de l’enfant convoque en lui-même sa propre tendresse. Comme si, face à l’enfant, il s’adoucissait. Cette métamorphose m’intéresse. Ce n’est pas l’enfant qui est tendre a priori. Ni l’adulte a priori. C’est l’alchimie de la rencontre qui, en opérant, donne à l’adulte la faculté de se retourner comme une chaussette côté velours, proposant alors la guimauve à l’enfant (ce punk). » Le temps du spectacle devient le temps de l’expérience selon laquelle trois (a priori) ogres révèlent leur « face douce » aux spectateurs. Mais petit à petit.

samedi 07 mars de 15h00 à 16h30
Comédie de Colmar - Colmar
prix : 10€
L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.