Explorant la convergence entre réalité virtuelle et création vidéo, David Legrand invite à la co-création d’univers multiples au sein de La Chaufferie. Une ode à la transmutation où s’enchevêtrent matières et esprits. À l’invitation de l’atelier Animation.

« La Chaufferie est le premier centre d’art qui m’offre une exposition personnelle d’envergure. Je n’ai pas l’intention de la manquer, mais, conformément à ma philosophie artistique, cette exposition ne sera ni personnelle ni collective. Elle sera en réalité une expérience collaborative au sein d’univers multiples. 

Ouverte aux spectres du passé et du futur, cette exposition sera également enrichie par la présence d’ami·es et d’étudiant·es de la HEAR, qui participeront à la co-création de ces univers. Je souhaite que cette exposition soit dénuée de toute trace d’égocentrisme artistique. Au contraire, elle devrait servir de manifeste à l’enchevêtrement des matières et des esprits, une ode à l’interconnexion. Cette œuvre s’imprègne déjà de l’air du temps. Elle est en phase avec ce que Georges Brecht avait préconisé : puiser dans l’époque pour actualiser ce qui réside virtuellement dans l’inconscient collectif. Pour ce faire, nous utiliserons un instrument de métamorphose que j’ai nommé le “transmutatiographe”. Cet outil laissera une grande place à l’altérité, encourageant une interprétation et une interaction ouvertes des œuvres présentées. L’objectif n’est pas de structurer ou de contrôler l’expérience du spectateur, mais plutôt de créer un cadre propice à la rencontre de l’Autre. Ceci permettra des expériences connectées, réunissant chacun dans une zone d’inconnaissance partagée, ce que j’appelle un “espace non résolu”.

C’est dans cet espace, où l’inconnu nous unit, que réside le potentiel de la création. Face à l’imaginable, qui souvent nous contraint, je propose une incursion dans l’inimaginable. La clôture de cette expérience unique sera marquée par une fête de la transmutation, dans ce qui fut autrefois le caveau dancing de Hans Arp, désormais disparu. »

David Legrand (1972) vit et travaille à Bourges et Biarritz. Artiste collectif, dialoguiste-filmeur et expérimentateur-enseignant, il est co-fondateur de La galerie du cartable qui propose indépendance et mobilité à la production-diffusion audiovisuelle. Il est aussi membre actif des Rencontres de Bandits Mages, fondateur et coordinateur de l’espace prototype Hall Noir qui confronte étudiant·es, jeunes artistes et artistes de référence, dans une démarche de création en commun.

Une exposition développée par Léo Sallanon avec Vincent Aguilera, Filémon Aufort, Corentin Boubay, Maylis Cominetti, Colombe Delacoste, Olivier Duverger Houpert, Marguerite Kalt, Etienne Muller, Philippe Zunino.

– Une exposition co-construite avec les étudiant·es de l’option Art (groupes pédagogiques Narraction, et Hors-Format) et de l’atelier d’Illustration.
– Avec le soutien de la Corderie Meyer-Sansboeuf et de Serge Ferrari Group

 Du vendredi 24 mai 2024 au dimanche 30 juin 2024
La Chaufferie, galerie de la HEAR
5 rue de la Manufacture des Tabacs — Strasbourg
+33 (0)3 69 06 37 79
Vendredi, samedi, dimanche de 14 h à 18 h. L’exposition sera accessible sur réservation

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.