© Portrait par Bartosch Salmanski

Pour commencer 2024 du bon pied, nous vous proposons une rencontre avec Gabriela Acosta. Originaire du Venezuela, l’illustratrice a posé ses bagages à Strasbourg il y a un an et demi. Curieuse de tout, elle aime s’essayer à de nombreuses pratiques et nous offre une vision toute fraiche et pleine de peps de ce qui l’entoure. Entre paysages verdoyants, personnages heureux et scènes de vie éclatantes, voilà de quoi illuminer votre mois de janvier !

La couverture du magazine de janvier réalisée par Gabriela est disponible dans sa version print sur notre boutique en ligne :

En plein cœur de l’hiver strasbourgeois, nous rencontrons Gabriela qui nous raconte qu’elle vient de l’ouest du Venezuela, là où il n’y a qu’une seule saison : l’été. Après l’obtention de son diplôme en architecture, elle déménage en 2016 en Argentine à Buenos Aires et travaille comme architecte pour plusieurs agences. C’est pendant la crise sanitaire qu’elle se remet à dessiner. Une passion familiale qu’elle exerçait petite en dessinant sur les escaliers. Dans la famille de Gabriela, ils sont 5 et presque tous dessinent ou peignent. Sa sœur fait de l’illustration textile, son père est ingénieur et fait des dessins très réalistes. Il est aussi passionné d’art et lui a lu beaucoup de biographie d’artistes dans son enfance. La maman de Gabriela quant à elle tient un petit magasin d’artisanat. C’est donc baignée de toutes ces influences qu’elle se remet à dessiner en 2020 en essayant de s’écarter du côté très carré de l’architecture et en testant plutôt un dessin libre guidé par la main. Comme un exercice, Gabriela s’y adonne tous les jours pendant le confinement.

Petit à petit, le dessin a commencé à prendre de plus en plus de place. Gabriela a commencé à en poster sur les réseaux sociaux, à avoir des petites commandes puis à participer à des concours d’illustrations. À ce moment-là, l’envie de changer de métier a été encouragée par les réussites à ces concours. Gabriela a notamment remporté l’appel à projets pour la réalisation d’une fresque murale sur la Moog factory à Asheville.

Elle a aussi dessiné beaucoup de plans. Les cartes illustrées permettent de se projeter dans des ambiances, des couleurs et donnent envie d’aller visiter une ville ou un pays. Gabriela a notamment réalisé un plan de Strasbourg. Elle y pose ses bagages en septembre 2022 après la rencontre avec son petit-ami d’origine française à Buenos Aires. Depuis elle suit des cours de français et poursuit son travail personnel d’illustration. Elle participe également à l’atelier portraits vivants à la HEAR. Gabriela part à la découverte de Strasbourg, carnet de croquis à la main. Elle dessine ce qu’elle croise, l’architecture particulière de la ville, les saisons qui changent, les gens qu’elle croise. Elle s’essaie à différentes méthodes, dessin au crayon, peinture et dessin numérique.

Ces illustrations sont souvent très colorées, les plantes et notamment les plantes tropicales prennent une place importante. Dans la construction de ses dessins, Gabriela fonctionne comme en architecture : elle note d’abord les mots clefs puis commence à faire des croquis rapides à la main. Ensuite elle sélectionne ceux qu’elle garde puis les assemble entre eux, les agrandit avant de commencer le travail sur l’ipad. À Strasbourg, Gabriela aime beaucoup se balader au jardin botanique, les scènes qu’elle y observe sont une véritable source d’inspiration. Parfois si ce qu’elle voit se passe trop rapidement pour pouvoir le dessiner, elle prend des notes pour pouvoir le faire ensuite. Entre architecture, urbanisme, végétation et personnages aux cheveux chatoyant, l’univers de Gabriela est joyeux et plein de vie !

Pour la suite, Gabriela aimerait poursuivre ses travaux d’illustrations, ouvrir sa boutique en ligne et collaborer avec des marques et mener des projets en France.

https://www.instagram.com/gabbacosta/?hl=fr
https://gabbacosta.com

 

Questions du tac au tac

1 – Ton endroit culturel alsacien préféré ? Le Musée d’art moderne et contemporain
2 – Où boire un verre ?  La Peau d’Vache
3 – Ta musique du moment ? Rosalia toujours !
4 – Ton plat alsacien préféré ?  La tarte flambée morbier, canneberges de la Binchstub
5 – Un vœu pour l’année 2024 ? Continuer à expérimenter la vie !

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.