Raymond E. Waydelich est l’un des artistes les plus éminents d’Alsace, et son parcours a une notoriété internationale. Rappelons qu’il se forma à l’École des arts décoratif de Strasbourg puis aux Beaux-Arts de Paris. Dans les années 70 il fait partie de cette mouvance de l’art qui interroge la question du privé, de l’intimité, de la mémoire et de l’inventaire (tout comme Christian Boltanski, Annette Messager ou Jean Le Gac). En 1978 il représente la France à la Biennale de Venise sous le commissariat de J.-J. Lévêque. Sa notoriété démarre avec la découverte d’un carnet de croquis, sorte de journal (datant de 1890) d’une apprentie couturière Lydia Jacob dont il invente et réinvente la vie (Lydia Jacob story) dans un cycle impressionnant qui concilie mémoire, invention des archives du futur. L’oeuvre déploie une intelligence qui tient compte de l’époque, qui en donne une version parfois humoristique et qui interroge fortement nos comportements consommatoires (voir le Caveau du futur installé place de la Cathédrale à Strasbourg en 1995).
 
L’exposition présente des fragments de cette histoire et se développe autour des oeuvres récentes. Un événement à ne pas manquer !
Entrée libre
En partenariat avec France 3 Grand Est
Horaire d’ouverture de l’Espace PASO :
MA 14h à 19h
ME 10h à 12h et 14h à 18h
JE 14h à 18h
VE 14h à 19h
SA 9h30 à 12h30
Pôle Culturel de Drusenheim
2 Rue du Stade, 67410 Drusenheim, France
L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.