L’église Sainte-Marie accueille, du 2 décembre 2023 au 7 janvier 2024, une exposition photo rassemblant des clichés du photographe bas-rhinois Albert HUBER.

Depuis 1964 – cela va bientôt faire 60 ans -, Albert Huber sillonne le monde en le fixant à travers l’objectif de son appareil photographique (de préférence, un Leika 4JK).
De là naît un regard aimant sur l’humanité. Sur les hommes, les femmes, les enfants, les jeunes, les vieux, croisés au détour des voyages, des chemins, des rencontres, des surprises, des étonnements, des saisissements, des contemplations…

Dans ce regard ou plutôt ces regards, car il s’agit prioritairement d’un échange entre le photographe et la personne, se trouve une passion pour ce qui fait la vie, là où elle s’épanouit, là où parfois on la sent menacée.

Albert Huber nous emmène en Inde, en Chine, en Palestine, en Argentine, en Afrique, ailleurs encore, et nous déplace mentalement et moralement. Ecce homo, semble-t-il nous dire au sujet de ses modèles qui nous plongent dans un terreau humain, épais et léger, unique et divers à la fois. Dans sa préface de Bischheim passionnément, le grand Willy Ronis, son ami, dont le rôle dans la vocation de photographe d’Albert Huber fut important, écrivait de lui : « C’est indéniable, Albert Huber aime ses semblables. » On pourrait ajouter qu’Albert Huber aime aussi ses différents.
Albert Huber porte haut une des qualités que l’on trouve chez une grande majorité des Alsaciens, imprégnée d’humanisme rhénan : l’intérêt porté à l’autre. A l’autre culture comme au nouveau venu. Comment se laisser toucher, se laisser enrichir, se laisser convertir par le différent ?

Nul besoin de dire que cette disposition d’esprit exclut toute condescendance, tout surplomb de l’Occidental vis-à-vis du tiers. Elle invite avec force à la fraternité.
Originaire et habitant de Bischheim, près de Strasbourg, Albert Huber revendique sa qualité de photographe, d’artiste protestant. Sa signature apparaît régulièrement dans la presse protestante, notamment dans l’hebdomadaire Réforme. Il professe sa foi en Dieu et sa foi en l’Homme. Il est riche de cette tradition qui cherche à faire bouger les montagnes de l’indifférence et à frayer des passages.

On ne compte plus les expositions qui ont contribué à faire connaître son travail : Strasbourg, Sélestat, Mulhouse, Lausanne, Bischheim comptent parmi leurs villes d’accueil. L’église Sainte-Marie Centre-ville de Mulhouse a déjà eu la joie de présenter ses créations : il a aussi exposé dans le cadre des Chemins d’art sacré, à Ribeauvillé , en 2020. Des livres ont été autant de jalons de son parcours artistique, notamment Aujourd’hui le Christ, sans frontières, C’est ainsi que les hommes vivent, Bischheim passionnément. Des personnalités l’ont associé à leurs ouvrages : citons Gérard Heinz ou les regrettés André Weckmann et Victor Beyer dont le livre 2000 ans d’art en Alsace est enrichi de magnifiques photographies d’Albert Huber.

Par la présente exposition Regards sur l’homme, il nous sert de guide et appelle à la cordée tous les hommes et femmes de bonne volonté. A travers 32 photographies, il illustre de fait le thème de l’incarnation : « Celui qui m’a vu a vu le Père ! », dit Jésus. « Celui qui m’a regardé a vu le Christ. », semble indiquer chaque humain visé par l’objectif d’Albert Huber.
Regards sur l’homme est une exposition pour l’Avent. Elle fait chanter les temps de l’attente, de la nativité, du nouveau-né, du nouveau monde que chacun est appelé à faire advenir, pour peu qu’il reste bien ouvert à l’invitation de l’Evangile.

Certains clichés ne manqueront pas d’orienter nos pensées, nos prières vers des peuples souffrants, vers des populations brimées et bridées. L’actualité nous en offre tellement d’exemples, notamment dans le pays où Dieu a souhaité s’incarner pour nous rejoindre dans notre humanité et nous montrer la voie de l’amour, celle qu’emprunte Albert Huber et où nous sommes conviés à nous engager avec lui.

Exposition accessible tous les jours de 8h à 19h.
Prix libre

Église Sainte-Marie, 13 Rue du Couvent, 68100 Mulhouse

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.