Lassad ESSADI
Passionné de photo depuis 40 ans, Lassad ESSADI explore la photo de Nu depuis 10 ans. Cela n’est autre que la continuité de toutes ces années où il se passionne pour les gens, pour les cultures.
 
Lassad ESSADI a toujours photographié des personnes à travers le portrait, la mode ou le reportage dans les très nombreux pays qu’il a visités.
En effet, pour lui la photo de Nu n’est autre qu’avoir l’occasion un temps d’échange privilégié avec les personnes photographiées, ou aujourd’hui,  avec les modèles autour de la création, avec elles, d’un « objet artistique » en veillant à toujours respecter, là aussi, les personnes photographiées.
 
Après quelques expositions à Strasbourg et sa région (Le travail dans le Monde, La Journée de lutte pour le droit des femmes, Cubanos, Traditions au Japon, les championnats d’Europe d’escrime, etc. ), il se consacre à la photo autour du corps et la lumière.
 
Depuis 6 ans, nombre de ses photos ont été distinguées au concours international de la photo de Nu les « Photoshoot Awards ». Concours qui accueille des photographes venant de plus 40 pays.
 
En 2021, son travail prend un nouveau tournant avec la rencontre d’un mécène qui le pousse à voir plus grand. C’est ainsi que ses photos connaissent un beau succès à la Foire Européenne d’Art Contemporain, ST.ART
 
Septembre 2022, c’est le célèbre concours généraliste : International Photography Awards (l’IPA) qui distinque ses photos de Nu.
 
Lassad ESSADI a été choisi par la SAAMS (Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg pour faire partie des 40 personnalités du monde culturel qui illustreront le livre des 190 ans de cette institution.
 
Photographier le Nu
« Les femmes doivent laisser paraitre des gestes pudiques, les jambes serrées étroitement, les bras rassemblés, la tête basse et inclinée. » écrivit Léonard de Vinci. Cet immense génie n’en est pas moins l’auteur du plus célèbre tableau de femme au monde.
 
Et si on laissait les femmes paraître comme elles le souhaitent, sans les diriger, sans les juger, juste les laisser être !
 
En photographiant les femmes, sans aucun critère autre que leur souhait de passer devant l’objectif, sans vêtement, sans artifice, c’est un peu leur permettre d’être elles, profondément elles.
 
En cela le Nu est pour moi un défi sans cesse renouvelé; renouvelé par la diversité des modèles, des moments, des accessoires, du lieu, de la lumière, de la météo, de sa pudeur, du nombre de séances avec la même modèle, etc.
Nulle composition n’est prédéfinie, seul l’esprit de la séance, le « message à transmettre » est posé, entendu.
Ensuite avec le modèle, le lieu, et nos inspirations du moment, nous cheminons pour saisir, capter, la photo qui nous semble, qui me semble, la plus en lien avec l’esprit recherché, la plus aboutie, celle qui va permettre à la modèle de se « retrouver » ou au contraire de s’être laissé surprendre, de s’être laissé aller.
 
C’est ainsi que même après de très nombreuses séances, il y a toujours cet enjeu fort de « réussir la séance »
 
Les horaires
Vendredi 7 : vernissage 18h30 • 22h
Samedi 8 : 14h • 20h
Dimanche 9 : 14h • 20h
Mercredi 12: 19h • 23h (nocturne)
Vendredi 14 : 16h • 18h30
Samedi 15 : 14h • 20h
Dimanche 16 : brunch finissage 11h • 16h (20€ sur réservation) • Contact : 06 78 75 95 71
Galerie Philippe Decorde
5 Rue de Molsheim, 67000 Strasbourg
Plus d’infos
L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.