Deux peintres et un photographe que tout parait opposer, mais qui dans l’observation du monde, l’appropriation des paysages et des choses qui échapperaient au regard, la référence subtile à l’histoire de l’art, viennent démentir cet éloignement et affirmer une rencontre.

James White peint des objets de notre quotidien comme des natures mortes, des images réalisées comme des autoportraits d’une vie bien réelle. Olivier Masmonteil « travaille son sujet banal jusqu’à l’os », un paysage étendu, un arbre omniprésent, un horizon abstrait et des références à la grande peinture et son histoire. C’est son désir de voir, de donner une peinture, là, comme un fait, qui naturellement s’imprime en nous-mêmes.

Yiorkos Kordakis travaille sur nos besoins et nous fait saisir combien ils sont semblables, quelles que soient nos origines. L’eau, la mer, les lacs restent un besoin universel, est-ce cette même eau que peint James White ? Pour la série 10.000 American Movies, c’est le souvenir d’enfance, celui du cinéma américain de Steeve McQueen ou de Clint Eastwood que Yiorkos Kordakis nous fait toucher du regard. Ici aussi le passé et le présent se transforment en image
intemporelle.

Fondation Fernet-Branca
2, rue du Ballon
68300 Saint-Louis

Plus d’infos

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.