L’interprétation fait ses débuts avec le procès de Nuremberg en 1945-1946, où un tribunal militaire international jugera les crimes nazis. Confrontés à quatre langues de travail ainsi qu’à des conditions techniques rudimentaires et une lourde charge émotive, quelques pionniers parviennent à définir les contours de l’exercice de traduction simultanée, un métier de l’ombre devenu si incontournable dans nos rapports mondialisés et qui requiert maîtrise linguistique et nombre de qualités humaines. Cette exposition est accueillie par l’Université de Strasbourg, après avoir été présentée par la Cour européenne des droits de l’homme ainsi qu’au siège de l’ONU à New York et au siège d’ARTE à Strasbourg.

> Deux conférences seront également proposés : « Les interprètes dans des zones de conflits », « Les Interprètes de Nuremberg ».
> Informations à retrouver sur unistra.fr

événement organisé par l’Association Internationale des Interprètes de Conférence (AIIC – France et AIIC Allemagne), avec l’Institut de Traducteurs, d’Interprètes et de Relations International’s (ITIRI), la Faculté des langues et le soutien du Suac, en collaboration avec Le Goethe Institut dans le cadre de la commémoration des rafles de novembre 1943.

du lundi 22 novembre  au jeudi 16 décembre
lundi – vendredi de 8h à 20h, samedi 8h à 12h
Aula du Palais universitaire
9 place de l’Université à Strasbourg

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.