Exposition dans le cadre des 23ème Chemins d’art sacré de juin à octobre

Le thème de la lumière, jalonnant la Bible, éclaire le chemin de l’homme afin qu’à la suite du Christ, il puisse entrer dans la Vraie Lumière. Janine Erny choisit pour la Chartreuse de Molsheim l’événement théophanique de la « Transfiguration », cher aux moines chartreux. Le jour venu, Jésus conduit sur la montagne ses disciples Jacques, Pierre et Jean où ils verront sa face resplendir « comme le Soleil » et ses vêtements devenir d’un « blanc fulgurant » (Matthieu 17, 1-9). Ces témoins oculaires privilégiés, qui pour des exégètes, représentent chacun un aspect de la personne humaine : le corps, l’âme et l’esprit, deviendront les colonnes vivantes de l’Église. Au cours de ce moment lumineux éphémère apparaissent Moïse et Elie, deux représentants de l’ancienne Alliance ayant fait l’expérience divine. Par un jeu de clair–obscur obtenu par un travail de papier de soie sur un support en plexiglas, elle cherche à capter le mystère du « numineux ». Cette proposition, sans parvenir bien évidemment à capter la Lumière insaisissable, peut du moins tenir en éveil le créé cherchant à se joindre à l’Incréé.

A la Chartreuse de Molsheim (cloître Nord)

Plus d’infos

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.