Fondée depuis plus d’un siècle, en 1888, Lalique demeure le symbole ultime du luxe à la française. Pour chacun des savoir-faire, Lalique souhaite faire perdurer le génie créatif de René Lalique son fondateur. Éditer des flacons de parfum d’exception en cristal, faire revivre une joaillerie d’émotion. Mais aussi repousser sans cesse les limites de la manufacture en créant des objets décoratifs aux contrastes satinés uniques. Il réalise de grands projets architecturaux, créer un univers dédié à la maison et enfin s’associer à des artistes de renom pour éditer des œuvres d’art en cristal. Lalique s’inscrit comme une Maison de luxe et d’art de vivre résolument intemporelle.

Lalique

L’histoire

Les débuts

René-Jules Lalique entre en apprentissage chez le fabricant-bijoutier, Louis Aucoc en 1885. C’est à cette époque qu’il acquiert les techniques de la bijouterie-joaillerie. Le tout en poursuivant des cours à l’École des Arts décoratifs de Paris.
Après s’être illustré comme dessinateur en chambre pour de grandes maisons de joaillerie telles que Jacta, Cartier, Boucheron… C’est en 1885 que René reprend l’atelier du joaillier Jules Destape.

Dès 1888, il réalise ses premières parures en or ciselé inspirées de l’antiquité et du japonisme. Il intègre à ses pièces de nouveaux matériaux brisant les codes joailliers de l’époque. Alors que l’originalité et la création sont délaissées au profit de la somptuosité et de la profusion des pierres. Lalique met la matière au service de ses dessins. Il la choisit, précieuse ou non, pour sa force, sa lumière et sa couleur. Il mêle l’or et les pierres précieuses aux pierres ornementales, à la nacre, l’ivoire, la corne ou encore à l’émail et au verre. Ses créations remportent un vif succès auprès du public.

Il est consacré « l’inventeur du bijou moderne » et révolutionne la joaillerie de son temps. Il devient le favori des grandes femmes du monde. Admiré de ses plus grands confrères, commandé par les plus grandes cours, et collectionné par les plus grandes fortunes.

Des bijoux aux flacons de parfum

François Coty séduit par les créations de René Lalique va lui proposer en 1907 de mettre son talent au service de la parfumerie. C’est ainsi, que débute leur collaboration. Leur travail en tandem révolutionne l’industrie du parfum. Pour la première fois ils présentent des parfums dans des flacons attractifs et à des prix abordables. Dès lors, Lalique multiplie les créations pour la parfumerie et s’oriente vers le travail du verre industriel. Il finira par s’y consacrer.
René se rendra en Alsace afin de chercher un lieu approprié à la production d’objets en verre ainsi qu’une main d’œuvre qualifiée. Il crée la Verrerie d’Alsace à Wingen-sur-Moder, au cœur d’une région de tradition verrière ancienne. C’est aujourd’hui la seule manufacture Lalique au monde !
 

Dans le travail de la matière, son style s’exprime essentiellement par ce qui deviendra le célèbre contraste verre transparent/satiné. Il y ajoute parfois une patine, un émail ou une coloration dans la masse.
René Lalique réalise des projets de décoration d’intérieur de grande envergure. Il est choisi pour réaliser la décoration des voitures du train Côte d’Azur Pullman Express. Il décorera également les salons de couture de la célèbre créatrice de mode Madeleine Vionnet. Mais aussi, les portes en verre de la résidence du prince Yasuhiko Asaka à Tokyo. Ou encore, la fontaine qui orne un temps la galerie des Champs-Elysées. René Lalique participe à l’aménagement intérieur de l’immense salle à manger des premières classes du Paquebot Normandie.
Il décède en 1945 et c’est son fils Marc qui lui succèdera. C’est lui qui fera entrer Lalique dans l’ère du cristal peu de temps après.

Aujourd’hui

C’est le groupe suisse Art & Fragrance qui a reprit la Maison Lalique avec l’ambition de la développer à travers le monde. L’ouverture du Musée Lalique rend hommage à son fondateur et témoigne du savoir-faire épatant de la Maison. De plus, c’est le lancement de la collection Lalique Maison : une collection de meubles, accessoires de décoration et linge de maison dans un esprit Art Déco. Le tout né d’une collaboration de la cristallerie et des designers Lady Tina Green et Pietro Mingarelli.
La Maison transmet également son savoir-faire au profit de l’Art contemporain avec « Lalique Art ». L’une des premières pièces de la collection est la Victoire de Samothrace d’Yves Klein. 
Il existe aussi la villa Lalique ainsi que le Château Lafaurie-Peyraguey ouverts depuis peu. Ces lieux sont des vitrines de l’expertise de la Maison Lalique. Vous pourrez apercevoir les différents objets dans des scènes du quotidien. 

Le musée

Lalique

Le musée permet de découvrir la création Lalique dans toute sa diversité, en mettant l’accent sur la création verrière. Bijoux, dessins, flacons de parfums, objets issus des arts de la table, lustres, bouchons de radiateur, statuettes ou encore vases… Le musée Lalique présente plus de 650 œuvres créées par René Lalique et ses successeurs. De la joaillerie au cristal actuel en passant par le verre, c’est un univers de lumière et de transparence qui est présenté, dans un écrin signé Jean-Michel Wilmotte.
Par des photographies grand format et des vidéos, le visiteur est transporté dans d’autres ambiances : foisonnante pour l’Exposition universelle de 1900, apaisante pour les chapelles décorées par René Lalique ou encore magique avec le ballet des verriers de la manufacture.

Horaires d’ouverture :
du lundi au dimanche de 10h à 19h

Site internet
Rue du Hochberg
67290 Wingen-sur-Mode

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.