Lorsque nous pensons aux grandes disparitions de notre histoire, des images presque légendaires comme celles des dinosaures nous apparaissent en premier. Il est plus rare d’imaginer des végétaux, comme la violette de Cry, ou des animaux plus proches de nous comme le lynx, empruntant ce même chemin. Pourtant, aujourd’hui en France, 14% des mammifères, 32% des oiseaux, 19% des poissons d’eau douce, 15% de la flore sont menacés. Mais par quoi au juste ? A quel point l’homme est-il responsable de cette catastrophe annoncée, et surtout, est-il lui-même en danger ? Aujourd’hui, nous sommes beaucoup plus sensibles à la préservation de notre environnement et freiner ces pertes est possible. Avec Disparitions, notre première exposition à la galerie Wyrd, nous aimerions prendre part à cette démarche, mais aussi offrir un espace d’expression libre aux artistes sur cette thématique. Peut-être exprimer une inquiétude, une désinvolture ou même, réinventer. Car laisser un vide, c’est aussi laisser une place, ou au moins la place à chacun de réfléchir à ce qui pourrait, à l’avenir, être aussi.

Visiter l’exposition en ligne

Galerie Wyrd

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.