VERNISSAGE Mercredi 10 Février de 14 h à 17 h.

Un concept de création qui se caractérise de différentes façons. Une pratique qui s’exprime par l’utilisation de plusieurs médias et supports.
De la scénographie à la performance ou de la sculpture au travail textile, puis par la peinture, les créations se veulent éclectiques, expérimentales et franches.

L’auteure place son attention vers une appréhension picturale inédite, nommée : « Glycéro-Progressive ». Cette technique spécifique mélange laque glycérophtalique, peintures acryliques et aérosol.
Un cocktail détonnant.

Toutes ses créations ont comme fil rouge de proposer une « Invitation douce ». Cette main tendue offre l’opportunité au spectateur de s’abandonner à une lecture d’œuvre qu’on pourrait qualifier de « labyrinthique » voir « hypnotique ».

Un travail de la Lumière, évident, façonne une atmosphère de contrastes, de volumes et de textures toute singulière. Dépassant la notion de simple source lumineuse, accessoire, annexe, ce travail lui apparait comme « composant vital » de la création plastique.
Son approche semble alors quasiment scientifique (structure calculable, précise) et artisanale dans le sens où l’utilisation du numérique (saturation, filtres, contrôle couleurs…) est secondaire. La lumière est véritable.

Sa technique de Glycéro-Progressive propose une gamme couleurs aux pigments tranchés, une brillance particulière, comparable à du « latex lubrifié », ainsi qu’une qualité propre de séchage…

Cette chimie opérant, un relief typé se construit. De sorte que, d’essais en essais, de la 2D à la 3D, cette nouvelle surface texturée dévoile progressivement une matrice aux airs « organiques ». Aussi, toutes ses toiles ont comme point de départ « le portrait », vivant ou figé, en y empruntant son essence et énergie. Son final créatif propose des toiles « personnifiées et animées», aux accents brutes et ludiques.

À côté de ce rapport énergétique, la peinture sur mannequins prend un sens intime pour l’auteure qui tente de manipuler des « flux vibratoires ». Le mannequin est toujours à « humaniser », de manière volontaire et décidée. Cet objet devient alors « réceptacle à humanités » palpable.

Le lien que l’auteure entretient avec ses productions révèle un fort intérêt pour le thème du développement personnel. À l’image du dialogue entre ses propres états d’âmes et ceux qu’elle investit dans chacune de ses pièces. Elle souhaite ainsi établir un « miroir viscéral » reflet d’intériorité.

Cette exposition est un amas de transitions énergétiques, fines et multidirectionnelles. À travers la lecture des œuvres, l’auteure convie celui qui regarde à interroger les formes de son « propre outil », nommé « Pivot intérieur » par celle qui crée.

Cette invitation à l’analyse se drape d’une atmosphère fantaisiste et méditative, ouvrant même parfois les portes d’un réel « cabinet de curiosités ».

A.N.
C.C.

Galerie Philippe decorde
5 Rue de molsheim
Place Hans Arp
67000 Strasbourg

Plus d’infos

Retrouvez les expositions en cours en Alsace par ici

 

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.