Ce mois-ci c’est Alix Stemmelin qui réalise la couverture du magazine de novembre. Alix est un jeune illustrateur, de mode au départ, originaire du Haut-Rhin, il vit actuellement à Marseille, loin de nos terres alsaciennes, pour la création de son projet de bande dessinée dont bien sûr on va vous parler dans ces lignes ! 

Alix, la tête pleine de rêves

Originaire de la petite commune de Koestlach dans le Sundgau, rien ne prédestinait vraiment Alix à s’intéresser à la mode, mis à part son intérêt pour le mascara bleu des années 90 de sa maman nous dit-il. Alix grandit donc tranquillement à Koestlach, avant de faire son lycée à Mulhouse et Altkirch. Très jeune, il rêve de Paris, de défilés et de Haute Couture mais, comme première étape il se dirige vers Strasbourg et fait une mise à niveau en Arts Appliqués avant d’entamer un BTS en Design de Mode à l’école ORT.

Après deux ans durant lesquels ses dessins ne correspondent pas vraiment à la norme attendue, Alix valide son diplôme et plaque tout pour se lancer dans le monde du travail avec l’idée de se débrouiller par lui même et de créer ses propres vêtements. Il découvre alors le monde du commerce et apprécie ce rapport nouveau à la mode. Un début entraînant donc dans la vie active mais qui lui fait mettre quelque peu le dessin de côté pendant un moment. Il file ensuite vers la ville de ses rêves : Paris. Il y découvre encore une nouvelle facette de l’univers de la mode en travaillant dans les salons de vente. A la poursuite de son rêve d’enfant de confectionner des vêtements, Alix s’essaie à différentes expériences professionnelles, tout en réalisant quelques projets comme par exemple des décors de scène de théâtre et quelques expositions.

A Paris il a notamment exposé à La Bellevilloise, à Strasbourg, vous avez peut-être déjà vu son travail chez Avila, à La Suite 321 ou encore au Marché Off. C’est l’hiver dernier qu’il s’installe finalement à Marseille pour se consacrer pleinement à son projet de bande dessinée.

Madones pimpées, compositions façon quattrocento et maîtrise du stylo

Depuis ses débuts son univers est, vous l’aurez deviné, largement marqué par la mode. Ses illustrations sont principalement constituées de femmes extravagantes aux courbes voluptueuses mises en avant dans des compositions pleines de détails et d’humour ! 

Alix Stemmelin

Au départ, principalement axé autour du stylisme et dans l’idée finale de confectionner des vêtements, le travail d’Alix s’est au fil du temps, petit à petit, orienté vers l’illustration, même si l’idée de réaliser des vêtements lui trotte bien sûr toujours dans la tête. 

Dans ses dessins se mêlent art religieux et compositions dans le style des peintres de la Renaissance italienne. On retrouve des scènes de vie pleines de couleurs et de détails plus ou moins loufoques avec des personnages au premier plan, suivi d’une ouverture en perspective sur un paysage ou sur des constructions contemporaines. Des compositions qui nous font penser aux œuvres de Piero della Francesca dans une version plus moderne, colorée et sexy ! La peinture classique a largement marqué son imaginaire avec notamment l’art religieux, et les icônes orthodoxes mais aussi les tableaux d’Ingres. On retrouve dans les illustrations d’Alix de nombreux travaux aux compositions ovales ou traitées à la manière de vitraux d’Eglise. Des femmes auréolées, des vierges à l’enfant voluptueuses, des hommes dénudés aux muscles saillants se mettent en scène dans une iconographie qui renvoie au religieux avec pour accessoires des sacs à main de luxe, des bouteilles d’eau en plastique ou encore des mises en scène dans des rayons de supermarchés.

Des clins d’œil au monde actuel, mais aussi à la pop culture qui attirent l’œil et apportent une touche de fantaisie supplémentaire. Des détails se glissent ainsi partout dans ses compositions et amènent nos yeux à chercher cette petite touche de légèreté !

Côté inspiration Alix nous parle des bandes dessinées de son enfance comme Astérix mais aussi de Walt Disney, c’est avec ces images qu’il a commencé ses premiers dessins. Son travail est aussi marqué par l’univers de David Lachapelle ou de Pierre et Gilles. Pour les belles images il affectionne tout particulièrement les photographies d’Annie Leibovitz. 

L’univers d’Alix c’est un savant mélange entre le sacré et les représentations de notre société contemporaine, le tout avec un zeste d’humour, c’est toujours agréable nous dit-il !

Pour moi le dessin, c’est à l’ancienne avec un crayon et une feuille 

Alix met l’accent sur le travail manuel. Pour lui le dessin se fait avec une feuille et un crayon, il avoue ne pas vraiment avoir pris le tournant du numérique. Ainsi chacune de ses créations est réalisée entièrement au crayon. Il a notamment beaucoup travaillé au stylo BIC pour ses illustrations en noir et blanc, aujourd’hui la majeure partie de ses dessins est très colorée et il utilise différents crayons ou feutres.

Alix Stemmelin

Les fringues et la BD 

Alix touche du doigt ses rêves de mode et de défilés, depuis quelques temps il collabore avec le créateur Rich Mnisi pour lequel il a réalisé plusieurs dessins. Dessins qui sont ensuite présentés sur différents vêtements des collections du designer et portés lors de défilés ou par des personnalités. 

Côté illustration, Alix a terminé son premier grand projet de bande dessinée. Intitulée la Baba Yaga, cette BD propose une déclinaison moderne et humoristique des histoires et légendes autour de ce vieux personnage issu des contes traditionnels russes et ukrainiens. Là encore, la bande dessinée a été entièrement réalisée à la main avec une intervention informatique minime et au dernier moment.

Aujourd’hui finalisée, Alix est à la recherche d’une maison d’édition pour concrétiser son projet ! Il se lance également dans la création de plus petites bandes dessinées pour participer au festival d’Angoulême. 

BabaYaga Alix Stemmelin

La Couv’ vue par l’artiste : 

Kopftomi

Alix Stemmelin Couverture Coze Novembre

Test du Tac au Tac

Ton film préféré ? Sister Act, le 2
La musique qui fait bouger ton corps à coup sûr ? Balkan Beat Box 
Ton Spot préféré en Alsace ? Chez Naegel
Si tu pouvais crier quelque chose tout de suite ? Que des méchancetés !

 alixstemmelin

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.