Dans un contexte plein d’incertitudes qui ne cesse de se prolonger, la programmation des salles est, depuis mars dernier, un véritable casse-tête. Entre reports, annulations et nouvelles formes, nous avons échangé avec Patrick Schneider, co-directeur et programmateur de la Laiterie pour faire le point sur ce lancement de saison 20/21. 

Patrick Schneider nous explique que la Laiterie, comme toutes les salles, est « suspendue aux décisions gouvernementales et préfectorales ». Ils avancent en partant du principe que les concerts debout sont proscris, « bien qu’aucun décret ne le mentionne clairement »

Ainsi la saison de la Laiterie s’ouvre sous une nouvelle forme intitulée Quoi qu’il arrive. Puisqu’effectivement, quoi qu’il arrive il est important de continuer à proposer des concerts, notamment dans un modèle de solidarité envers les artistes. Pour Patrick Schneider c’est aussi « un acte militant, ne pas rien faire et montrer qu’on est là, pour le quartier, les salariés et les prestataires ». La programmation prévue depuis environ 8 mois a donc été chamboulée, certains artistes initialement prévus au club ont été redirigés dans la grande salle dans une version assise. C’est le cas notamment de Regarde les hommes tomber, un concert de Black Métal qui aura lieu le 02 octobre. 
Des séances ont aussi été ajoutées, en effet la jauge assise ne permettant pas d’accueillir une grande capacité de personnes, les équipes de la Laiterie ont, dans la mesure du possible, ajouté des dates pour permettre au public de trouver son compte. Les artistes accueillis ont eux aussi évolué, avec l’incertitude qui plane, il est compliqué d’accueillir des artistes internationaux. Ce début de saison fera donc la part belle aux artistes français et locaux avec par exemple la soirée Plateforme session#1 qui accueillera Amoure, Caesaria et Claire Faravarjoo le 03 octobre. Au total, c’est une quinzaine de propositions artistiques qui animeront cette rentrée à la Laiterie, contre 60 à 80 habituellement. Parmi elles, 5 manifestations sont maintenues, 14 sont annulées, 45 reportées et une douzaine de nouveaux concerts ont été programmés.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Artefact (@laiterie_artefact) le

Ce début de saison est donc radicalement différent de ceux que l’on connait habituellement mais il a le mérite d’être là.

Même si on ne pourra pas tout de suite profiter de concerts dans la forme que l’on aime tant. Il est important de soutenir les lieux culturels et les artistes. Continuer de mettre ses envies de pogos, collages, transpi et câlins de côté et profiter de ces formes plus intimes, en plus petit comité, comme par exemple avec Still Life, un live insolite mêlant les machines de Maud Geffray à la harpe de Laure Brisa. Aller à un concert assis, c’est finalement un geste de soutien envers tous les acteurs culturels pour qui le casse-tête est loin d’être fini. 

Rendez-vous donc le 25 septembre à la Laiterie pour le concert de MNNQNS !

Pour retrouver la programmation à venir de la Laiterie, ça se passe par ici : https://www.artefact.org/la-laiterie/programmation

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.