© Bartosch Salmanski

Triste nouvelle ! Le Pixel Museum , l’unique musée dédié au jeu vidéo en France ferme ses portes définitivement à Schiltigheim, après 3 ans d’une belle aventure et plus de 75 000 visiteurs ! 

@ Bartosch Salmanski

Voici le communiqué du directeur du Pixel Museum , Jérôme Hatton.

[Communiqué officiel]
Depuis février 2017, le Pixel Museum, unique musée français consacré au jeu vidéo, est une réussite en terme de fréquentation et de plébiscite du public. Plus de 75 000 visiteurs venus de tous les pays ont pu découvrir la plus grande collection au monde exposée consacrée aux jeux vidéo, jouer, participer à des tournois, comprendre et lutter contres les idées reçues. Plus de 60 évènements (expositions, conférences, tournois..) ont été organisés en 3 ans, 3 emplois permanents créés et les perspectives de développement étaient idéales.

Cependant, le loyer inapproprié, l’absence de soutien de collectivités, une configuration ne permettant pas de se développer et l’impossibilité d’accueillir le public dans des conditions de sécurité sanitaire, entraînent la fermeture définitive de ce musée privé à Schiltigheim.

Nous remercions nos partenaires qui ont été à nos côtés (ARTE , Athéo Ingénierie , devolo France , Ludus Académie , Pearl Diffusion , Omnium, Orange ), nos employés dévoués, les milliers de visiteurs d’ici et d’ailleurs d’avoir été au rendez-vous, d’avoir compris le rôle culturel, sociétal et artistique du média le plus populaire du monde, et de nous avoir soutenu pendant plus de trois ans !

Nous espérons que l’aventure ne se termine pas ainsi et nous continuons notre mission de préservation de ce patrimoine que nous espérons pouvoir partager à nouveau rapidement avec le public.

A Schiltigheim, le 22 juin 2020.

Jérôme Hatton, directeur et toute l’équipe du Pixel Museum.

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.