© Mon nom est Clitoris

Une première dans le Bas-Rhin : la MAC de Bischwiller a mis en place depuis fin avril des séances de e-cinéma !

Depuis le 28 avril, la MAC de Bischwiller propose à ses habitués, mais aussi à tous ceux situés dans un périmètre de 50km autour de Bischwiller des projections de films, retransmis en direct dans les vraies conditions de cinéma classique (jour et horaire précis), avec la possibilité de ciné-débat avec un membre de l’équipe du film grâce à un dispositif de chat vidéo innovant, au tarif de 5€ (ou 6 si elle est suivie d’une rencontre avec un membre de l’équipe du film).

Un tarif qui permet de rémunérer tous les intervenants de manière juste et solidaire : 2€ pour la salle de cinéma du Centre culturel Claude Vigée, 2€ pour le distributeur, 1 pour la plateforme de cinéma virtuel La Vingt-Cinquième Heure et enfin 1€ pour l’intervenant). Un petit geste pour accompagner le milieu culturel, profondément touché par cette crise sanitaire. 

Après Voyoucratie de Fabrice Garçon et Kévin Ossona diffusé le 28 avril, Les Grands Voisins : La Citée Rêvée, un documentaire de Bastien Simon à l’affiche le 29 avril, suivi de Amare Amaro de Julien Paolini le 5 mai, En Política de Pensa Houzangbe et Jean-Gabriel Tregoat le 6 mai et La Chouette – Entre veille et sommeil de Samuel Guénolé, Clémentine Robach, Pascale Hecquet, Frits Standaert et Arnaud Demuynck le 9 mai, ce sont deux autres films qui seront présentés cette semaine !

Les 12 mai et 13 mai, la MAC de Bischwiller diffusera deux films sur la thématique « Femmes d’aujourd’hui, entre spiritualité et sexualité ». Le 12 mai à 20h15, c’est le film Le temps de quelques jours de Nicolas Gayraud qui sera présenté. Le 13 mai à 20h15 également, place à Mon nom est Clitoris de Lisa Billuart Monet et Daphné Leblond, suivi d’une e-rencontre avec les réalisatrices !

Attention : le billet pour la séance doit être acheté au moins 1h avant la séance.

>> Faire un tour sur la salle de cinéma virtuelle <<

Le temps de quelques jours
de Nicolas Gayraud

Loin des clichés, les sœurs de l’Abbaye de Bonneval se confient et surprennent par leurs réflexions sur la société, la consommation, le rapport au temps. Première et unique caméra à entrer au sein de l’ordre Cistércien de la Stricte Observance, elle nous fait découvrir des femmes à la philosophie étonnamment moderne en plein cœur d’une abbaye séculaire.

Mon nom est Clitoris
de Lisa Billuart Monet, Daphné Leblond

Des jeunes femmes dialoguent autour du thème de la sexualité féminine. Avec une liberté, un courage et un humour communicatifs, elles partagent leur expérience et leurs histoires, dans la volonté de changer le monde autour d’elles et de faire valoir le droit des femmes à une éducation sexuelle informée, délivrée des contraintes et des tabous.

+ d’infos

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

Ajoutez coze.fr sur mon écran d’accueil !

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.