Reproduire la Ville de Strasbourg dans le jeu vidéo Minecraft, voici le projet titanesque de Achencraft depuis 2012 !

Mais, c’est quoi Minecraft ?

Minecraft est un jeu vidéo de type bac à sable, c’est à dire qu’il intègre des “outils” pour façonner son propre univers de jeu. Ainsi, le joueur peut à peu près bâtir tout ce qu’il veut. Il existe différents modes de jeu dans lesquels la partie aventure et la partie créative sont plus ou moins développées.

Nous avons rencontré Lucas Lett, initiateur du projet, afin de vous faire découvrir la ville de Strasbourg comme vous ne l’avez jamais vue.

Coze : Bonjour Lucas ! Pour commencer, pourriez-vous nous expliquer en quelques mots comment ce projet ambitieux est né ?
Lucas Lett : Ce projet est né en avril 2015, alors que j’étais en classe de seconde au lycée Rudloff à Strasbourg. Grand fan de Minecraft, je disposais déjà depuis quelques années d’une plateforme multijoueur, afin de pouvoir m’amuser avec mes amis dans le jeu cubique. En 2015, de nouveaux jeux vidéo sortent et un certain nombre de mes amis cessent de venir sur mon serveur de jeu. C’est ainsi qu’avec les quelques potes restants, nous avons eu l’idée de lancer un projet intéressant et assez conséquent dans Minecraft : reproduire Strasbourg !


Coze : Quelles sont les techniques et les moyens que vous utilisez pour reproduire la ville le plus fidèlement possible ?
Lucas Lett : Pour reproduire Strasbourg, dès le début, nous avons choisi d’utiliser l’échelle 1 mètre = 1 bloc. Ainsi, nous avons pu facilement utiliser des outils tels que Google Maps ou encore Google Street View. Bien entendu, comme nous allons tous les jours en ville pour les cours, il arrive qu’on aille directement sur place prendre des photos. En octobre 2019, nous avons rencontré sur un salon l’équipe du service géomatique de l’Eurométropole. Ces derniers proposent en ligne une reproduction hyper détaillée de tout le territoire euro-métropolitain. Ainsi nous essayons maintenant de privilégier cet outil, bien plus complet et précis.


Coze : Quels ont été les quartiers les plus compliqués à reproduire ? Et pourquoi ?
Lucas Lett : Notre objectif est de reproduire au minimum l’ellipse insulaire du centre-ville. Nous avons commencé par la place de la cathédrale, puis nous avons progressé en direction de la place Kléber. Aujourd’hui, nous proposons à chaque visiteur de se promener sur plus de la moitié de l’île. La plus grosse difficulté que nous rencontrons est la cohérence de l’orientation de ce que nous reproduisons. Il est parfois arrivé que nous nous rendions compte plusieurs mois après qu’une rue était mal alignée. On essaye alors de l’ajuster et dans le pire des cas, il faut recommencer. Ce fût le cas de la place Kléber par exemple.


Coze : Quelle est votre plus grosse fierté sur ce projet ?
Lucas Lett : Je pense que la plus grosse fierté du projet est de ne pas avoir abandonné. On ne s’en rend pas forcément compte, mais certaines missions sont très répétitives. Construire des toitures d’immeubles plusieurs heures d’affilées c’est assez démoralisant, il faut l’admettre. C’est la raison pour laquelle avoir une bonne équipe d’architectes qui s’échangent leurs tâches, c’est très important. Un autre point pour lequel nous sommes fier, c’est l’intégration du tramway. Certes, ce dernier n’est pas très ressemblant, mais il propose les annonces sonores des arrêts de tram. Et depuis peu, nous avons réussi à utiliser l’OpenData de la CTS pour afficher en station le temps d’attente réel des véhicules !


Coze : Quels sont vos prochains objectifs et quartiers ?
Lucas Lett : Nous sommes actuellement en train de réaliser le secteur rue du 22 novembre/Grand’ Rue, mais aussi en parallèle le secteur Fonderie. Je pense que la Petite France sera le prochain quartier auquel nous nous attaquerons. De plus, une modélisation 3D du tramway est aussi en cours de réflexion. Enfin, nous souhaitons aussi développer les activités à faire dans notre carte de Strasbourg. À l’heure actuelle, on ne peux que se promener. Alors imaginez faire des Hunger Games, un Escape Game ou un jeu de piste dans notre Strasbourg cubique. Ça serait merveilleux !

Découvrez l’impressionnant résultat sur achencraft.fr !

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.