Du 8 mars au 12 avril
Vernissage : samedi 7 mars à partir de 21h

Bien loin du personnage public, de l’homme de médias.
Des portraits anonymes.
Des scènes du quotidien qu’il offre avec l’humilité de celui qui revient au pays, celui de ses parents et le sien aussi, à pas feutrés et amoureux. Au travers de son regard, l’envie sincère de partager.

Nikos Aliagas, vient nous chuchoter ici, au travers de ses photographies, que la vie, c’est comme un jus qui coule le long du temps : quand on presse à pleines mains la terre, la pâte à pain, que l’on serre une corde de crin ou quand on étreint un peu maladroitement pour dire au revoir et merci en même temps.

Si ces photographies s’adressent à nous, c’est parce qu’elles sont faites, au-delà de leur maitrise technique, avec l’envie et le besoin, presque instinctifs, de celui qui appuie sur un déclencheur:
figer l’instant, pour en témoigner, pour que ce qui soit donné à voir perdure, et lie ce qui a été à ce qui sera.
D’Andreas à Andreas, Nikolaos et ses photographies, comme un trait d’union.

Aedaen Gallery
1a rue des aveugles – Strasbourg
www.aedaen.com

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.