© Pauline Le Goff

Depuis maintenant 6 saisons, La Filature propose des spectacles et des artistes à découvrir hors de ses murs avec le dispositif La Filature Nomade .

Dans ce cadre-là, la salle de spectacle haut-rhinoise proposera du 3 au 14 mars une pièce originale de et avec Léa Girardet, mise en scène par Julie Bertin : Le syndrome du banc de touche . Un titre évocateur, qui fait écho à la crise de légitimité à laquelle se confronte la comédienne dans cette création.

En effet, il y a 20 ans, Aimé Jacquet gagnait la Coupe du monde et Léa rêvait de devenir comédienne. Aujourd’hui, Aimé Jacquet est rentré dans l’Histoire et Léa est restée sur la touche à l’image des footballeurs remplaçants. En proie à cette situation, la jeune femme endossera alors sur scène le maillot numéro 10 et s’auto-titularisera en suivant les pas du sélectionneur de l’équipe de France. Seule en scène, l’héroïne rendra hommage à la persévérance face à l’échec, à travers un véritable marathon théâtral bourré d’humour et de poésie !

À découvrir le 3 mars à la salle des fêtes d’Ottmarsheim, le 5 mars au Foyer Saint Maurice de Pfastatt, le 6 mars à la Halle au Blé d’Aktkirch, le 7 mars à La Grange de Riedisheim, le 12 mars au restaurant Les Sheds à Kingersheim, le 13 mars à la salle des fêtes de Hombourg et enfin le 14 mars à La Margelle à Staffelfelden.

+ d’infos

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.