Depuis son premier projet Olyside paru en 2016, le jeune rappeur du 94, Oboy , est resté fidèle à son style de bluesman de la cité, de voyou mélancolique, sauf qu’il a progressé à vitesse accélérée et que sa palette de flows et d’ambiances s’est considérablement enrichie.

C’est son album Omega sorti à l’été 2019 et notamment son single Je m’en tape avec Aya Nakamura, la chanteuse la plus populaire du moment, qui l’a propulsé directement en tête du peloton des rappeurs à suivre. Omega est un vrai colosse musical, où la voix rugueuse et brûlante d’Oboy est servie par des instrumentaux maximalistes. Trap, cloud, R&B de Toronto, grime londonien, afro : les influences sont multiples et les sons chargés de détails et de doubles fonds ont été fabriqués avec un soin maniaque. Les syllabes du rappeur ricochent exactement là où il faut sur ses beats haut de gamme, dignes des meilleurs productions américaines ou anglaises.

Actuellement en tournée dans toute la France, Oboy passera par la Maison Bleue à Strasbourg le 6 mars (concert complet) et par le Noumatrouff de Mulhouse le 7 mars. Alors, vous prenez vos places ?

+ d’infos

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.