Du 11 janvier au 1er février 2020
Vernissage : vendredi 10 janvier à partir de 16h

Dans le cadre du festival Focus Haïti.

« Sergine André est née dans l’Artibonite, dans cette région d’un pays délabré qui est encore fertile. Dans cette région, cependant, comme dans tout Haïti, les êtres humains sont moins nombreux que les esprits, surtout pendant la nuit, qui fait peur. Sergine André est une noctambule. Elle va là où les autres craignent le pire. Elle voit ce qui les terrorise, et elle le fait voir. Audacieuse Sergine ! Chacun de ces tableaux fait sentir une présence inquiétante, rendant visible l’invisible. C’est comme si les esprits, ceux de l’autre côté, respirent sur l’autre côté de la toile. Leur haleine la transperce. La toile transpire, empreinte d’une étrange beauté, de l’étrangeté à la beauté. La figure non-figurée d’un être insaisissable apparaît, saisie dans l’espace pictural. Pour ceux qui savent voir, il y a plus à aimer qu’à craindre. »
Michael Norton

Hôtel de ville
21 rue Théo Bachmann – Saint-Louis
www.saint-louis.fr

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.