CE QU’IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Les Misérables
de Ladj Ly


Au coeur de la cité du 93 oeuvre la Brigade Anti-Criminalité que vient d’intégrer Stéphane. Documentaire, le film dépeint le quotidien des banlieues, un territoire en perdition. Loin d’être manichéen, Les Misérables dresse le tableau d’une France où l’absence de dialogue, la violence et la misère ne promettent qu’un funeste destin. Fiction, le film devient un véritable et puissant western urbain aux qualités esthétiques certaines !

Le petit + : Kourtrajmé 

CE QUE VOUS AURIEZ DÛ MANQUER

La Belle Époque
de Nicolas Bedos


Aigri et désabusé, Victor est un dessinateur sexagénaire à qui Antoine, réalisateur sans morale et mégalo (ce qui s’avère dangereux quand on est mauvais), propose de revivre un moment passé de sa vie. Sous couvert d’un scénario original, La Belle Epoque est une déclaration d’amour au Cinéma, questionnant ses artifices et se jouant des codes. Mais à la qualité formelle se heurte une faiblesse de fond.

Le petit + : l’aimé Daniel Auteuil 

À NE PAS MANQUER

Une vie cachée
de Terrence Malick

Sortie le 11 décembre


Inspiré de faits réels, Une vie cachée revient sur la période sombre du régime hitlérien. Au coeur de l’Autriche rurale, Franz Jägerstätter refuse de prêter allégeance au chancelier ne pouvant se résoudre à se battre au côté des nazis. Accusé de trahison il est enlevé à sa famille. Avec modestie mais non sans force le réalisateur retrouve ses thèmes de prédilection, famille, nature, spiritualité. 

Le petit + : l’aimé et regretté Bruno Ganz

Lauriane Albouy

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.