© Bernard Ambielle

Du 12 décembre 2019 au 08 janvier 2020
Vernissage : jeudi 12 décembre à partir de 17h

Cette exposition semble un appel pour des temps meilleurs. On y trouvera en effet des paysages de villes réenchantés (Bernard Ambielle), des moines sereins et une joyeuse chorale de têtes (Véronique Ball), de rêveurs portraits féminins et des forêts empreintes d’une douceur prenante (Anne-Marie Rodic). De quoi s’évader ou retrouver un peu d’espoir…

Bernard Ambielle – peinture
Ce sont les scènes urbaines qu’il affectionne plus particulièrement, réalisées à l’huile. Il propose à cet effet une version réinventée du style dit naïf, qu’il déploie à sa manière très personnelle par la profusion des détails, la profondeur des perspectives, l’ampleur des gammes chromatiques et l’étendue des dégradés de couleurs. Le choix des scènes et des costumes, la foule des personnages, de même que le traitement des décors urbains évoquent une vision réenchantée des villes tel qu’elles pouvaient être au tournant des années 1900. Très souvent, les scènes sont empreintes d’une discrète touche locale, évoquant l’Alsace ou d’autres régions d’Europe. Il expose régulièrement en galerie, tant en France qu’en Italie notamment.

Véronique Ball – sculpture
C’est principalement la représentation de la figure humaine, en pied ou en buste, en aluminium, en bronze ou en terre cuite, qui déclenche son énergie créatrice et son imagination. Elle a également apporté pour cette exposition une série de « moines », figures en terre cuite empreintes de sérénité et de bienveillance, dégageant une force d’apaisement communicative. Elle a apporté aussi une série de têtes, ou plutôt de « trognes », composant ensemble une petite chorale d’une humeur plus taquine, joyeuse, rigolarde et particulièrement expressive. Enfin, les « Eclosions » complètent les sculptures de l’exposition. Cette série de têtes symbolise aux yeux de l’artiste le cycle de la vie, avec ses renaissances, ses évolutions et ses transformations.

Anne-Marie Rodic – peinture
« Comme une promenade en forêt »… L’Arbre reste son thème de prédilection, qu’elle décline dans une forme stylisée. L’ambiance est sylvestre et colorée. Aux branches et feuillages se mêle la poésie onirique de ses portraits féminins. La touche picturale est précise et s’exprime à travers une déclinaison de teintes fruitées et contemporaines, qui invitent à la rêverie.

AIDA Galerie
130 Grand’rue – Strasbourg
www.aida-galerie.com

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.