© Brigitte Wagner

Du 14 au 27 novembre 2019
Vernissage : jeudi 14 novembre à partir de 17h

Brigitte Wagner a apporté une quarantaine de pièces composées sur le mode de la miniature, acclimaté à nos latitudes régionales alsaciennes. On y reconnaîtra les vues des villes et villages ainsi que les paysages de notre région. Pinto présente pour les accompagner les figures humaines et animales prises sur le vif qu’on lui connaît bien désormais, réalisées en matériaux divers de récupération. Ensemble, ils composent pour cette exposition un mélange plein de vie et de poésie.

Pinto – sculptures
C’est pour l’essentiel à partir de matériaux de récupération que s’élabore son répertoire visuel : métal, bois, pierre, objets manufacturés, toujours assemblés avec un sens de l’à-propos qui fait mouche. En les ramassant, il entrevoit déjà ce qu’ils contiennent de possibilités d’expression, de vie et de mouvement. Ses assemblages consistent en fait à mettre au jour et faire éclater l’étincelle de vie que cette matière collectée semble d’emblée déjà contenir. Car pour lui, aucun matériau abandonné et ramassé n’est jamais totalement inerte. Toujours vivantes et porteuses de possibilités d’évolution, les matières qu’il collecte l’invitent à jouer et à dialoguer avec elles en permanence. Ce qu’il fait avec une grande économie de moyens, une absolue fluidité de style et une parfaite justesse d’expression. C’est ainsi qu’il réalise des pièces très diverses représentant le plus souvent des figures ou silhouettes humaines, saisies dans le contexte de la vie quotidienne, ainsi que tout un bestiaire de figures animales, oiseaux, poissons et mammifères.

Brigitte Wagner – peintures
Brigitte Wagner a construit sa pratique artistique parallèlement à son métier d’enseignante, qui la conduite à Téhéran, Marrakech, Rabat et… Strasbourg. Ses séjours et voyages en orient ont éveillé son goût pour la miniature persane et moghole. Elle développe désormais cette forme d’expression à sa façon, à la gouache et à l’aquarelle sur papier, livrant dans ses petits formats des concentrés de poésie stylisée. Après avoir décliné les possibilités d’expression de ces miniatures dans un répertoire nettement orientaliste, elle acclimate depuis quelque temps déjà son vocabulaire à notre région. Faisant évoluer ses miniatures, elle s’attache désormais aussi aux architectures urbaines de nos villes et de nos monuments régionaux, sans oublier les paysages et châteaux forts de nos montagnes vosgiennes. Opérant un syncrétisme entre les formes issues des miniatures orientales et celles que l’on connaît aux enlumineurs et aux cartographes européens du moyen âge et de la première renaissance, elle invente un univers onirique qui lui est très personnel et qui évoque sa région avec poésie et délicatesse.

AIDA Galerie
130 Grand’rue – Strasbourg
www.aida-galerie.com

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.