© © Papicha de Mounia Meddour

CE QU’IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Tu mérites un amour
de Hafsia Herzi

Le deuil amoureux, intemporel et universel, n’a eu de cesse d’inspirer les récits de toutes formes. Si bien que le motif s’est quelque peu essoufflé à force de redondances. Mais ne vous méprenez pas, Tu mérites un amour n’est pas de ceux-là. Subtil et sincère, le film compose un portrait contemporain d’une jeunesse en quête de sens, de liberté. Sa caméra scrute habilement les corps de Lila et de ses amis, et de sa naïveté certaine émane un charme puissant.

Le petit + : réalisatrice-actrice

CE QUE VOUS AURIEZ DÛ MANQUER

Liberté
d’Albert Serra

Insolence, fantasme et pulsion : à quoi bon, si nulle énergie ne les nourrit ? Sans coeur, quelle Liberté ? C’est finalement une ronde qui s’installe, celle d’aristocrates libertins reclus, puisque chassés, dans une forêt nébuleuse. Tenus par un (pénible) dispositif théâtral, les personnages (snobs au possible) déclament sans grande conviction de piètres élucubrations.

Le petit + : prix spécial du Jury à Cannes

À NE PAS MANQUER

Papicha
de Mounia Meddour

Sortie le 9 octobre

La résistance sociale face à des groupes radicaux et conservateurs a bien des formes. Pour Nedjma, étudiante de 18 ans à Alger au début de la guerre civile, l’indépendance prend des allures de défilé de mode. Loin d’un discours misérabiliste, et avec humour, Papicha met en avant le courage de ceux qui, non résignés à vivre sous le joug d’intégristes religieux, demeurent candides et furieux de vivre heureux, libres.

Le petit + : légère autobiographie de la réalisatrice

Lauriane Albouy

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.