Le conte lyrique d’Antonín Dvořák créé à Prague en 1901, Rusalka , foulera pour la première fois les planches de l’Opéra National du Rhin du 18 au 26 octobre, grâce à Nicola Raab.

Après le grand succès de Francesca da Rimini, la metteuse en scène est de retour avec sa version du chef-d’œuvre du compositeur tchèque, qui contient certaines des partitions les plus célèbres de l’ère post-romantique dont le merveilleux « Chant à la lune » du premier acte.

Rusalka est une créature surnaturelle, étrange et insaisissable. Cette figure des eaux, après la rencontre d’un prince, ne désire rien de plus qu’une métamorphose pour lui permettre de vivre son amour. Abandonner son état a cependant un lourd prix : la perte de l’usage de la parole. Elle apprend par la sorcière Jezibaba qu’un échec dans son entreprise sentimentale occasionnera une souffrance éternelle.

Rusalka possède de multiples et fascinantes facettes qui font de cet opéra bien plus qu’un conte musical : il s’agit d’une œuvre à la fois poétique et philosophique.

À noter : l’opéra sera présenté à La Filature (Mulhouse) les 8 et 10 novembre.

+ d’infos

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.