Du 17 au 30 octobre 2019
Vernissage : samedi 19 octobre à partir de 15h

Cette expo conjugue les assemblages ironiques et surréalistes de Jean-Pierre Allera avec les compositions atmosphériques et texturées de Jean-Roch Klethi. La poésie irrévérencieusement comique du premier offre aux ambiances textiles et colorées du second un parfait contrepoint.

Jean-Pierre Allera (sculptures)
Sa pratique habituelle le porte à fréquenter assidûment les vides-greniers pour y collecter la matière dont sont composés les volumes qu’il réalise. Avec les objets ainsi réunis il assemble des pièces d’expressions diverses, faisant tantôt étrangement référence aux arts premiers, ou évoquant tantôt d’autres références artistiques ou culturelles. Avec ses assemblages il a composé cette fois de petites scénettes diverses mettant en scène principalement de petits oiseaux formant autant de petits 2 personnages dialoguant ou persiflant entre eux, lorsqu’ils ne sont pas très absorbés par le mécanisme du dispositif dans lequel ils sont pris. Oiseaux-objets ou oiseaux-machines forment le cœur de ce petit théâtre mécanique, tendrement féroce, ironique et mélancolique parfois, poétique et drôle la plupart du temps.

Jean-Roch Klethi (peintures) Il a apporté pour cette exposition deux séries de pièces abstraites de formats carrés réalisées à l’acrylique et à l’huile. Il inclut systématiquement des matières textiles dans tous ses travaux, fils de lin ou toile de jute, parfois en grande densité, parfois avec plus de parcimonie. Cette matière assure selon les cas des rôles assez différents : ici, elle contribue structurellement à la composition des pièces, là, elle permet de former des trames régulières ou irrégulières. Son imagination s’appuie, pour la réalisation de ses compositions, sur la cartographie de territoires imaginaires. A partir de ce levier se dessinent des ambiances évoquant des milieux aquatiques ou gazeux, des espaces lointains ou exoterrestres, des mers, des ciels et des nuages…

Peut-être s’agit-il de paysages aperçus au large d’une lointaine planète ? Ou bien d’une vision de la terre à l’ère paléozoïque ? Ou encore d’une anticipation du monde post-humain à venir… ?

AIDA galerie 
130 Grand’rue – Strasbourg
www.aida-galerie.com

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.