© Geneviève Pixa

Du 16 août au 4 septembre 2019

Cette expo comprend des travaux sur toile et sur papier, des estampes, des peintures, des dessins au crayon ou à l’encre de chine, des assemblages en volume et des photos. Non, ce ne sont pas les disciplines visuelles pratiquées, ni les sujets abordés qui les réunissent. Il s’agit ici en fait de composer un bouquet, aussi divers que possible, de pièces réalisées en noir et blanc et ressortant de l’une ou de l’autre des multiples formes possibles des arts visuels.

Jean-Pierre Allera
Son expression visuelle, c’est l’art de l’assemblage. Assemblage d’objets ou de morceaux d’objets, le plus généralement d’un autre âge et d’une autre époque, pas si lointaine, écumés au fil des vide-greniers. Mais à peine est-il réalisé, que chaque assemblage semble révéler, pour chacun des éléments qui le constituent, la place qui lui était de toute éternité spécialement destinée. Cette fois en noir et blanc, naturellement.

Michel Colin
Le noir et blanc traverse tout son parcours d’artiste, sous des formes diverses et variées. Il nous présente une sélection de ses pièces, dessins, lavis, estampes, à la fois expressives et narratives.

Jean Falsanisi
Il puise volontiers ses références dans l’univers de la bande dessinée. Il a apporté quelques-uns de ses travaux sur papier, réalisés à l’encre de chine (à la plume et au pinceau) accumulant les personnages divers et les scènes en tous genres, remplissant et recouvrant toute la page, dans des compositions mêlant tout à la fois humour, dérision, poésie et actualité.

Heidi Haas
Elle a apporté quelques-unes de ses peintures acryliques en noir et blanc (avec parfois de très, très, légères touches de couleur…). Elle a réalisé des compositions abstraites, évoquant des paysages ennuagés de glaces, neiges et brouillards.

Catherine Nouvel
C’est à son crayon noir qu’elle a laissé le soin de nous réciter trois petites comptines anglaises, dont celle du très fragile Humpty-Dumpty. Elle a aussi apporté quelques portraits animaliers (des fauves !).

Geneviève Pixa
Elle explore inlassablement depuis longtemps déjà toutes les disciplines visuelles possibles du noir et blanc, de la mine de plomb jusqu’au sténopé en passant par toute la panoplie des techniques de l’estampe. Elle a tiré pour cette exposition quelques échantillons de son catalogne en noir et blanc.

Jean Valera
Photographe, il a bien sûr apporté pour cette exposition quelques-unes de ses photos en noir et blanc ! Expression qu’il affectionne tout particulièrement pour explorer le monde et y dénicher de petites histoires à raconter en un déclic.

Alexandre Van Buuren
Il a apporté une collection de petits formats réalisés à l’acrylique sur toile. Il reste ici fidèle à sa manière habituelle d’imaginer des scènes étranges ou familières, inspirées de l’univers de la série noire ou de la science-fiction, peuplées d’animaux personnalisés. L’utilisation du noir et blanc apporte cette fois une touche un rien cinématographique aux scènes ainsi composées.

AIDA Galerie
130 Grand’rue – Strasbourg
www.aida-galerie.com

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.