© Tremblements de Jayro Bustamante

CE QU’IL NE FALLAIT PAS MANQUER

Los Silencios
de Beatriz Seigner

Fable humaine d’une justesse envoûtante, ayant pour décor un village d’Amazonie entre le Brésil, la Colombie et le Pérou sur la « isla de la fantasìa », //Los Silencios// aborde subtilement la notion de frontières. Politiques, celles qu’évoquent les accords de paix entre les gouvernements et les Farc. Poétiques, celles du songe et de la réalité, des vivants et des morts. Une œuvre magique à la lisière du documentaire.

Le petit + : hormis les parents, les villageois jouent leur propre rôle

CE QUE VOUS AURIEZ DÛ MANQUER

Dumbo
de Tim Burton

Lorsque Tim Burton réalise //Dumbo//, il n’est pas désagréable d’imaginer ce que la noirceur burtonienne aurait pu apporter à cet énième remake du film Disney. Et pourtant, on aura vite fait de déchanter. Le scénario d’origine somme toute assez simple, voire léger, ne réserve ici aucune surprise à l’écriture, tant les personnages stéréotypés et peu approfondis restent fidèles à leur premier portrait.

Le petit + : décors hauts en couleur, on retrouve l’univers du cinéaste

À NE PAS MANQUER

Tremblements
de Jayro Bustamante

Sortie le 1er mai

« Ne pas se laisser duper par ce qu’on croit être le bonheur » dit-on à Pablo homme marié père de deux enfants. Mais quel est-il ? Au sein d’une société guatémaltèque homophobe et machiste, il ne peut être de ceux qu’il ressent aux côtés de Francisco dont il est tombé amoureux. Forcé par sa famille évangéliste, il suit une thérapie de réorientation sexuelle. Touchant, le film engagé dépeint le lourd portrait d’une société dans son absurdité la plus totale.

Le petit + : Somptueuse photographie

Lauriane Albouy

 

 

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.