Du 16 mai au 17 juin 2019
Vernissage : jeudi 23 mai à partir de 18h

La quête du non-lieu est à entendre quand et où la peinture est  » immédiates périphéries » ou « géographie d’échos ».
Entre les lignes d’air, de terre, c’est à saisir les vibrations brèves de notes délicates. Les harmoniques rompues sur la toile et le papier racontent la fugitive partition de l’imprévu. Le mouvement des rythmes chromatiques articulent l’espace où toutes mes toiles dialoguent entre-elles.
Naturellement naissent des séries orchestrées par les apparitions-absences et les bruits-silences.
Pas à pas, aller à la rencontre délicieusement solitaire des territoires de la mémoire.
Et c’est là, dans le secret de l’atelier, toutes les musiques du choc des énergies.
Le sujet est toujours hors champs de la vision, il se tient nu et voilé dans le passage à gué, dans cet intervalle du regard où la peinture est une silencieuse nature, une éclaircie de l’air.
Les fragments se reconnaissent en ribambelles. A l’été revenu je regarde la vallée de l’ombre-verte où l’enfant que j’étais, allait à l’aventure de ses premiers pas.
Eva Linder vit et travaille en Alsace depuis 1987

CIARUS
7 rue Finkmatt – Strasbourg
www.ciarus.com

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.