Du 4 juin au 1er octobre 2019

Dans le cadre de la 22e édition des Chemins d’art sacré en Alsace.

« Il y a dans le monde je ne sais combien d’espèces de langages, et rien n’est sans langage. Si donc j’ignore la valeur du langage, je serai pour celui qui parle un barbare, et celui qui parle sera pour moi un barbare. Ainsi de vous : puisque vous êtes ambitieux de dons spirituels, cherchez à les avoir en abondance pour bâtir l’Église. » (1ère lettre aux Corinthiens 14, 10-12) (Osty)

À partir de papier, d’encre de Chine et de plume Sergent-Major, son travail, tout autant voyage qu’éloge de la lenteur, se développe de jour en jour autour de la nature et de l’humanité au sens large. La répétition du motif, parfois associé à certains graphismes et thématiques de type « aborigène » ou « primitif » fait penser à une origine étrangère mais elle est européenne et seule la recherche d’harmonie la motive. Elle nous emmène dans un univers singulier où se mêlent racines et rêves, altérité et solitude, nostalgie et espérance. Comme le dit si bien Edouard Glissant : « Le poète choisit, élit, dans la masse du monde, ce qu’il faut préserver, chanter, sauver, et qui s’accorde à son chant. »

Abbatiale Saint-Jean-Baptiste
Rue de l’Église – Saint-Jean-Saverne
www.chemin-art-sacre.org

 

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.