Du 4 juin au 1er octobre 2019

Dans le cadre de la 22e édition des Chemins d’art sacré en Alsace.

« AU COMMENCEMENT, Dieu créa le ciel et la terre. […] Dieu dit : « Qu’il y ait de la lumière ! » Et il y eut de la lumière. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière et les ténèbres. Dieu appela la lumière « jour », et il appela les ténèbres « nuit ». Il y eut un soir et il y eut un matin : premier jour. »(Livre de la Genèse 1,1)

Le travail présenté est une suite de peintures qui tentent, à leur manière, de faire apparaître une lumière à partir d’une pénombre colorée. Ces peintures sont des abstractions réparties sur chacun des 12 pilastres de l’église de Sigolsheim. La ténèbre est réalisée a partir d’une saturation de couleurs et de valeurs, Dieu n’aurait-il pas extrait de la Ténèbres des grains de couleur pour en fabriquer la Lumière ? Comme l’a écrit Victor Hugo, « Chaque homme dans sa nuit s’en va vers sa lumière », chacun d’entre nous, ici, est invite a parcourir la nef de l’église pour de couvrir cet ensemble de peintures allant de la pénombre a la lumière.

Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul
Place de l’Église – Kaysersberg
www.chemin-art-sacre.org

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.