En 2019, la programmation du Shadok s’articulera autour du fil rouge Hier c’était demain : science-fiction et imaginaires collectifs et ce, autour de plusieurs temps fort, en février, en avril et durant la période estivale.

Le premier temps fort, Planète Interdite (Anthropocène) abordera, au travers de différents événements, le développement d’une pratique artistique écologique, en phase avec la nature (le monde, la planète et la nature humaine) sans oublier sa dimension pédagogique tournée vers le public.

Au programme : l’exposition Réalités Déplacées réalisée par les étudiants du Master Design de l’Université de Strasbourg et Komatiite, une installation sonore et lumineuse de Barthélémy Antoine-Loeff, visibles du 13 février au 3 mars. Pour conclure ce premier temps fort, le Shadok proposera une rencontre avec Yannick Rumpala le 19 février et une seconde avec Rocio Berenguer autour de G5 Interspèces le 21 février.

La suite au mois d’avril !

PROGRAMME :

Réalités déplacées
Du 13 février au 3 mars
Exposition par les étudiants du master Design de l’Université de Strasbourg Commissaires : Gwénaëlle Bertrand et Maxime Favard

Komatiite
Du 13 février au 3 mars
Installation sonore et lumineuse de Barthélémy Antoine-Loef

Rencontre/discussion  avec Rocio Berenguer pour « G5 Interespeces »
Le 23 février à 19h
Compagnie Pulso pour le projet « G5 Interespèces »

+ d’infos

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.