Du 20 septembre au 20 octobre 2018

L’artiste française Virginie Mézan de Malartic qualifie sa création de « peinture de l’Etre » tant les contrastes, à l’image de l’homme, y occupent une place importante. Explorer la lumière, naturelle ou artificielle, jouer avec les zones d’ombres et de lumières, permet à l’artiste de mettre à jour un panel d’émotions, de ressentis. Pris sur le vif, les personnages qui composent ses tableaux se trouvent figés dans un moment, comme suspendus hors du temps, interrompant leur course, et laissant place à la réflexion, à l’introspection.

Galerie Carré d’Artistes
24 rue du Dôme – Strasbourg
www.carredartistes.com

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.