Du 12 octobre au 3 novembre 2018
Vernissage : jeudi 11 octobre à partir de 18h30

Commissaires d’exposition : Valérie Etterlen & Solène Dumas

Tout commence avec la trace, l’empreinte, la trace du passé, l’empreinte des blessures, comment réparer, recoudre, soigner, avancer, recommencer, oublier… Le vocabulaire de l’artiste est celui de l’identité.

C’est au travers du tissu, du plâtre, du papier, du gaufrage qu’elle interroge son individualité, ses racines, son genre. L’expérimentation sensible du réel par la matière transcende le singulier pour devenir pluriel.

Musique organique est composée comme une partition partant de l’intérieur vers l’extérieur, du dedans vers le dehors, du visible vers l’invisible, du toucher pour saisir l’impalpable. Pour cela les instruments de notre artiste sont la transparence, les nuances de blanc, le relief, l’empreinte. Le spectateur est appelé à déambuler dans un paysage corporel où l’émotion brute et calme bouleverse.

Clothilde Garnier
Tout d’abord, c’est au travers de la musique que Clothilde Garnier explore le champ artistique. Durant treize années elle se nourrit de la pratique du piano, de la flûte traversière et du trombone, elle expérimente les notions de toucher, de vibrations, de poésie qui fonderont ses recherches plastiques quelques années plus tard.
Elle consolida cette pratique en étudiant 3 ans à la fac de musicologie. Rapidement, elle ressent le besoin d’explorer des pratiques différentes, plus proches de sa personnalité. Ses expériences personnelles et artistiques la conduisent à débuter des études aux Beaux-arts d’Épinal, d’où elle ressortira avec un DNAP. Dans ses recherches le rapport au corps est inhérent à la pratique même de la matière, l’action de créer, la mise en mouvement du corps est liée à l’émotion et l’interprétation de l’oeuvre. La venue de son premier enfant influence profondément sa pratique qui prend alors une dimension plus organique. Aujourd’hui Clothilde trouve sa place dans l’univers artistique strasbourgeois notamment en intégrant l’atelier du Bain aux Plantes à la Petite France.

Galerie L’Écrin
8 rue Sainte Madeleine – Strasbourg
l-ecrin-strasbourg.com

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.