Du 3 juin au 1er juillet 2018

Dans la solitude matinale de la chaume, dans les soleils glacés des petits matins, parmi les brumes déchirées de lumières sauvages, là où de longs silences filent vers le crépuscule des forêts, le photographe déroule son imaginaire de chemins, de rochers, de chaumes et de ruisseaux. Un beau voyage, en photographies mais aussi en peintures, qui nous relie à “l’âme de nos montagnes”.

CINE de Bussierre
155 Rue Kempf – Strasbourg
sinestrasbourg.org

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.