Le vendredi 9 février, la Filature accueillera sur scène une joute verbale plutôt particulière : la pièce À vif. Écrite et interprétée par Kery James, accompagné de Yannik Landrein avec qui il partage la scène, la pièce interroge et interpelle autour d’une thématique actuelle « l’État est-il seul responsable de la situation actuelle des banlieues ? ».

>> A LIRE AUSSI : Programme Saison 2017/18 de la Filature

On retrouve les deux protagonistes lors de la finale d’un concours d’éloquence. L’un est noir, l’autre est blanc. L’un pense que l’État n’est que corruption, l’autre affirme que les responsabilités sont partout. Un moment profond qui permettra au public de repartir plus riche de questions lourde de préjugés.

+ d’infos

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.