Du 8 septembre au 14 octobre 2017
Vernissage : jeudi 7 septembre à partir de 18h30

Stephan Marienfeld réduit ses sculptures Bondage à quelques caractéristiques essentielles, qui peuvent être interprétées comme une allusion physique aux personnes en faisant revivre le nu peinture en sculpture.
Avec la répétition de formes phalliques ou poitrines féminines, les objets sont remplis d’allusions érotiques.
Le concept de ses sculptures rend toutes les fantaisies possibles. Elles peuvent être posées, accrochées à des piliers, des arbres, ou bien sus pendues à des charpentes des poutres ou toute autre support qui vous viendrait à l’esprit.
Ces formes captives, contraintes, permettent curieusement d’aller au-delà de ce que la sculpture traditionnelle propose à l’instar de tout ce que le bondage permet.
Dans toutes ses sculptures Bondage, l’artiste définit des accents de couleurs nets qui contrastent , entre le corps en plastique et la corde utilisée. Cela renforce l’esthétisme parfait de la forme et de la surface impeccablement lisse.
Toutes les sculptures attachées par Stephan Marienfeld respirent le mystère, car elles peuvent également être perçues comme l’emballage d’un objet caché.
Parfois, lorsqu’elles cachent vraiment quelque chose elles sont nommées : Hidden.

Radial Art Contemporain
11 Quai Turckheim, 67000 Strasbourg
www.radial-gallery.eu

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.