Véritable invitation à la fraternité, le festival de musique des religions du monde Les Sacrées Journées de Strasbourg aura lieu en deux temps pour cette cinquième édition. Dans un premier temps, retrouvez du 02 au 13 novembre 2016, un préambule du festival, autour d’une exposition photos, « Strasbourg – Nankin : Regards croisés sur le sacré » avec des photos d’Albert Huber et de Bingqing Xue, animée par plusieurs soirées de concerts. Un n’est d’ailleurs pas à manquer : celui du 02 novembre à 20h au Temple-Neuf, avec Ma Chang Sheng. Originaire de Nankin, ville partenaire de Strasbourg, chanteur et joueur de guqin, inspiré par la musique et le culte tibétain, Ma Chang Sheng chantera une musique sacrée de sa composition, basée sur des poèmes de la littérature chinoise. Des intermèdes du quatuor de clarinettes Nuance rythmeront la soirée.

Un concert-hommage aura également lieu le dimanche 13 novembre au soir à la Synagogue de la Paix. Trois ensembles différents s’y produiront, et interprèteront des musiques de religions différentes : Opus 4, ensemble de cuivres du Philharmonique de Strasbourg interprètera des airs de musiques chrétiennes, Fawzy Al-Aiedy & Adel Shams El Din interprèteront « Ultime prière », tandis que le chantre Tzvi Grinhaim, de la synagogue de Tel Aviv et de Ramat Gan, accompagné d’Assor Elqayam au piano, interprètes de chants de la liturgie juive.

La suite du festival est prévu en février. Musiciens, chanteurs et danseurs d’ici et d’ailleurs se succèderont pour faire découvrir, au cœur des lieux de cultes, les expressions musicales des plus grandes religions du monde : judaïsme, christianisme, islam, hindouisme et enfin du bouddhisme.

Plus d’infos : www.sacreesjournees.eu

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.