L’été n’a pas dit son dernier mot à Thann! Pour débuter sa saison 2015-2016, le Relais culturel de Thann a choisi d’organiser un cabaret-bal-dansant-guinguette – rien que ça! Le maître de cérémonie, Vladimir Spoutnik et son Black Kat Kabarett a fait valser les spectateurs sur des classiques des années 1930 entre deux shooters de vodka. Nasdrovia!

Les Mulhousiens auront peut-être déjà aperçu la moustache et les lunettes d’aviateur de Vladimir Spoutnik lors de la dernière édition de Scènes de rue. Sauf que vendredi au Relais culturel de Thann, ce n’est pas en « disc-jockey le plus con comme la lune de la terre », comme il aime à se décrire, qu’il est venu, mais en crooner moderne des temps anciens. Accompagnés des frères Eugeni et Sergeï Tupolev – mais en fait, juste accompagné de Sergueï à l’accordéon, Eugeni n’ayant pu être présent et remplacé au pied levé par son cousin à la batterie – le chanteur à l’accent russe nous transporte dans les classiques des faubourgs et des cabarets parisiens au son des classiques des années 1866 à 1955. Dès les premières notes, le public se rue sur la scène et commence à voltiger et tourbillonner sur des classiques tels que « La jeune fille du métro » et « L’amant de Saint-Jean ». Vous êtes sûrs qu’on est bien dans la vallée de la Thur et non au célèbre Cabaret du Chat Noir de Rodolphe Salis?

Passer une soirée avec Vladimir Spoutnik et ses acolytes, c’est accepter de faire un plongeon dans l’absurde. Dès notre arrivée, notre hôte nous accueille en nous baisant… la main, bande d’esprit mal tourné! Quand vient le moment des présentations, il affirme être le fils de deux héros du cosmos, Yuri Gagarin et la maîtresse de la chienne Laïka, oui, oui, la première à être allée dans l’espace, puis adopté par une famille de Lorrains. Ce gars vit décidemment sur une autre planète et pourtant, on aurait aimé qu’il nous y emmène encore plus dans son drôle d’univers. Mise à part la vodka qui coule à flot (ici, on ne vous demande pas forcément d’avoir 18 ans), je m’attendais à ce que les chansons soient plus entrecoupées de comédie, de numéros, d’improvisation, bref de spectacle. Mais le Russo-lorrain s’en défend et précise que le spectacle est encore en cours de création et mérite d’être peaufiné. Promis, on reviendra pour voir le résultat final.

Toute la programmation du Relais culturel de Thann cliquez ici!

Et pour être dans la lune avec Vladimir Spoutnik, c’est par là! 

Texte et photo : Sophie Gillig

L’agenda culturel alsacien dans ta boîte mail. S'inscrire à la newsletter Coze

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts.